LE DIRECT

Le projet de loi pour réduire les déchets et améliorer le recyclage en France révélé en Conseil des ministres

15 min

Quand l'exécutif multiplie les initiatives destinées à ancrer davantage son action dans la tendance écologique. Après l'annonce, hier, de l'introduction d'une écocontribution, le gouvernement a présenté ce matin un projet de loi destiné à réduire les déchets et améliorer le recyclage en France.

Crédits : Visactu

Si depuis son élection, Emmanuel Macron n'aura jamais manqué une occasion de convaincre, sur la scène internationale, qu'il pouvait incarner l'écologie, sans doute restait-il encore au chef de l'Etat à montrer lui-même l'exemple, comprenez à faire la démonstration de ce que la macronie est d'ores et déjà capable de faire en France, avant de vouloir sauver la planète toute entière. Et c'est ainsi que ce matin, le gouvernement a présenté un nouveau projet de loi destiné à réduire l'impact croissant de nos déchets sur l'environnement. En clair, lutter contre le gaspillage, tout en améliorant le recyclage. Alors, parce qu'il pose au fond les bases d'un système vertueux, ce projet de bons sens fait globalement consensus. Reste, désormais, à connaître dans le détail ses modalités d'application. C'est à ce moment là, seulement, que l'on saura si les différents acteurs, des industriels aux collectivités locales en passant, bien sûr, par les citoyens, se prononceront favorablement ou non.  Car on le voit bien, s'agissant par exemple de la proposition hier du gouvernement d'introduire une écocontribution sur les billets d'avion, qui là aussi entend faire le lien entre notre prise de conscience du dérèglement climatique et notre modèle de consommation, les avis sont déjà partagés. Et en particulier de la part de ceux qui jugent que cette taxe sera trop faible pour inciter les gens à privilégier d'autres moyens de transport. Et donc que cette taxe n'a rien à voir finalement avec la lutte contre le changement climatique mais constitue davantage une recette supplémentaire pour permettre à l'Etat de financer la rénovation de ses infrastructures.

Les autres titres du journal

Pas de "dîners entre amis", mais un travail classique de "représentation". Mis en cause pour l'organisation de réceptions fastueuses à l'Hôtel de Lassay, alors qu'il présidait de l'Assemblée nationale, le ministre François de Rugy joue désormais la transparence et garde pour l'heure "la confiance" d'Emmanuel Macron.   

Enfin, au centre d'un contentieux entre Londres et Washington, depuis la divulgation ce week-end de câbles diplomatiques dans lesquels il juge la présidence américaine "inepte". L'ambassadeur de Grande-Bretagne à Washington a annoncé aujourd'hui sa démission.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......