LE DIRECT
La cérémonie s'est déroulée ce mercredi midi à l'hôtel de Roquelaure, siège du ministère de la transition écologique.

Retour sur la passation de pouvoir entre Elisabeth Borne et François de Rugy

14 min

Le désormais ex-ministre de la transition écologique, François de Rugy a officiellement remis les clés de l'hôtel de Roquelaure ce mercredi midi, à sa remplaçante Elisabeth Borne. La cérémonie de passation de pouvoir s'est tenue à peine 24 heures après sa démission du gouvernement.

La cérémonie s'est déroulée ce mercredi midi à l'hôtel de Roquelaure, siège du ministère de la transition écologique.
La cérémonie s'est déroulée ce mercredi midi à l'hôtel de Roquelaure, siège du ministère de la transition écologique. Crédits : Thomas Padilla/MAXPPP - Maxppp

Il s'est dit soulagé "politiquement et personnellement". Au lendemain de sa démission de l’exécutif, François de Rugy a laissé sa place de ministre de la transition écologique ce mercredi à sa remplaçante, Elisabeth Borne. Un peu moins d'un an après le départ surprise du gouvernement de Nicolas Hulot, on ne pensait pas revivre une passation de pouvoir aussi rapidement à l'hôtel de Roquelaure, siège du ministère. 

La cérémonie s'est pourtant bien tenue à la mi-journée, sur le perron du bâtiment. D'un côté, François de Rugy, ministre déchu dont l'image restera écornée par les récentes révélations sur son train de vie. De l'autre, Elisabeth Borne, qui sera désormais en charge de l'écologie et toujours des transports. Cette passation de pouvoir été moins empreinte d'émotion que ne l'a été celle entre Nicolas Hulot et François de Rugy, en septembre dernier. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres du journal 

Egalement dans l'actualité de ce mercredi soir, la cour de cassation donne raison à l’exécutif sur le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif, l'une des mesure phares des ordonnances Macron sur le travail. Ces dernières sont bel et bien légales, selon  la haute juridiction, qui a rendue un avis après la saisine de deux tribunaux des prud'hommes. 

Aux Etats-Unis, fin de partie pour Joaquin Guzman, alias El Chapo. La justice américaine a condamné le narco-trafiquant mexicain à la prison à perpétuité. Une peine symboliquement assortie de 30 ans d'emprisonnement supplémentaire. En février dernier, à l'issue d'un procès de trois mois, l'homme de 62 ans avait été reconnu coupable d'avoir fait entrer des tonnes de cocaïne aux Etats-Unis. 

Enfin, au Kurdistan irakien, le vice-consul turc a été tué dans l'attaque d'un restaurant à Erbil, au nord du pays. L'attaque n'a pas été revendiquée mais de lourds soupçons pèsent sur les rebelles du PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan. Ankara promet d'ores et déjà des représailles. 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......