LE DIRECT
Unité de soins intensifs de la clinique d'Occitanie à Muret, près de Toulouse. 17/11/2020

Le déconfinement ? "On en est loin" prévient Gabriel Attal

20 min

L'heure n'est pas encore au déconfinement. Le gouvernement appelle à ne pas relâcher les efforts en vue d'une "adaptation éventuelle du confinement, si la situation sanitaire le permet."

Unité de soins intensifs de la clinique d'Occitanie à Muret, près de Toulouse. 17/11/2020
Unité de soins intensifs de la clinique d'Occitanie à Muret, près de Toulouse. 17/11/2020 Crédits : Lionel BONAVENTURE - AFP

Attention à ne pas se réjouir trop vite, le déconfinement n'est pas pour tout de suite. C'est l'avertissement lancé, à l'issue du Conseil des ministres, par le porte-parole du gouvernement. "La bataille n'est pas gagnée", "il faut poursuivre les efforts", dit Gabriel Attal, soulignant la "tension extrême" qui persiste dans les hôpitaux.

Les autres titres du journal de 18h

La santé mentale des Français pâtit de la crise sanitaire. Ils sont de plus en plus nombreux à exprimer leur détresse psychologique. 49% des salariés étaient en situation de détresse psychologique juste avant le reconfinement, selon un baromètre réalisé par Opinionway.

Le budget et le plan de relance européens toujours bloqués. La Hongrie et la Pologne, rejointes par la Slovénie, refusent que le versement de fonds européens soient liés à l'Etat de droit. L'Union européenne étudie des "solutions pratiques" pour résoudre ce contentieux, mais "avancera sans eux s'il n'y a pas d'issue", déclare le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune.

Le Boeing 737 MAX est à nouveau autorisé à voler. Les appareils étaient immobilisés au sol depuis près de deux ans, après deux accidents mortels.  Mais le feu vert de l'Agence fédérale de l'aviation américaine s'accompagne de conditions : plusieurs modifications devront être effectuées sur les avions avant leur remise en service, et la formation des pilotes pourrait être revue.

En Thaïlande, quelques 20 000 manifestants se sont rassemblés aujourd'hui à Bangkok. Malgré les affrontements d'hier avec les forces de l'ordre et des ultra royalistes, ils restent mobilisés. Ils réclament une modernisation de la monarchie et la démission du premier ministre.

À venir dans ... secondes ...par......