LE DIRECT
Joe Biden, accompagné de la nouvelle première dame américaine Jill Biden, prête serment en tant que 46e président américain au Capitole, à Washington DC. 20/01/2021

Dans son discours d'investiture, Joe Biden appelle à nouveau à l'unité

19 min

Joe Biden vient d'endosser le costume de président des Etats-Unis. Dans son discours d'investiture, il estime que "la démocratie a gagné" et parle des Etats-Unis comme d'une "nation indivisible".

Joe Biden, accompagné de la nouvelle première dame américaine Jill Biden, prête serment en tant que 46e président américain au Capitole, à Washington DC. 20/01/2021
Joe Biden, accompagné de la nouvelle première dame américaine Jill Biden, prête serment en tant que 46e président américain au Capitole, à Washington DC. 20/01/2021 Crédits : SAUL LOEB - AFP

Joe Biden est officiellement président des Etats-Unis. Le démocrate de 78 ans, ancien vice-président de Barack Obama, succède au Républicain Donald Trump, à l'issue d'une période de transition particulièrement mouvementée. Son prédécesseur a longtemps refusé de reconnaître sa défaite, il est d'ailleurs absent de la cérémonie d'investiture. Joe Biden a prêté serment, selon la tradition, avant de prononcer un discours dans lequel il a appelé les Américains au rassemblement.

Donald Trump est parti pour la Floride avec son épouse.  Dans les heures précédent la fin de son mandat, le président sortant avait changé de ton : il a adressé ses vœux de réussite à la nouvelle administration, tout en dressant un bilan très élogieux de son propre mandat. Donald Trump déclare avoir passé "quatre années extraordinaires" et promet qu'il reviendra "d'une manière ou d'une autre".

Les autres titres du journal de 18h

Pour achever de réconcilier la France et l'Algérie, l'historien Benjamin Stora propose la création d'une commission "Mémoire et vérité". Il a remis son rapport sur la colonisation et la guerre d'Algérie à Emmanuel Macron.

Journée de mobilisation des étudiants pour dénoncer leurs conditions de vie et d'étude, en pleine crise sanitaire. Privés depuis plus de deux mois de cours en "présentiel", de nombreux étudiants ont l'impression de perdre leur année et se sentent abandonnés.

La loi française protège-t-elle assez les enfants contre les abus sexuels ?  Elle a déjà été durcie en 2016 et 2018, mais pas assez pour les associations de victimes ni pour le Haut Conseil à l'Egalité, d’où la proposition de loi examinée demain devant le Sénat. Il s’agit de poser un interdit clair, en criminalisant tout acte sexuel avec un mineur de moins de 13 ans. De quoi relancer un débat houleux sur le seuil d’âge du consentement.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......