LE DIRECT
 .

Les masques obligatoires en lieu clos... un coût parfois insupportable pour les ménages

15 min

Au lendemain de la décision d'étendre le port du masque aux lieux publics clos, la question de leur financement ou de leur gratuité se pose de façon plus cruciale, notamment pour les plus précaires et les plus fragiles.

 .
. Crédits : Aurélie Lagain - Radio France

Maintenant que le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics fermés, plusieurs députés exigent sa gratuité. Ce à quoi le Président de la République a répondu fermement non. "L'État et le contribuable français n’ont pas vocation à payer des masques pour tout le monde, tout le temps", a affirmé Emmanuel Macron hier sur TF1.

Certaines personnes bénéficient déjà de masques gratuits et ce mercredi soir, sur France 2, Olivier Véran a annoncé que le gouvernement allait envoyer gratuitement 40 millions de masques grand public lavables aux 7 millions de Français les plus pauvres.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Ce matin, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a elle précisé que 500 000 lycéens de la région auraient droit à deux masques.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

.
. Crédits : Visactu

Les autres titres du journal

La rentrée universitaire se fera-t-elle masquée ? Une des données du casse tête de septembre avec l’augmentation du nombre de bacheliers.

La Chine veut rendre coup pour coup à Washington qui l'accuse d'entretenir un réseau d'espions sur son territoire, et à Paris qui la soupçonne de maltraiter la minorité ouïghoure.  

Et puis les robots tueurs font aussi la Une. C'est un peu comme la dissuasion nucléaire : personne ne veut utiliser de telles armes, mais tout le monde veut les posséder !

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......