LE DIRECT
Le Sea Watch fait route vers Lampedusa ce 26 juin, malgré le refus des autorités italiennes

Crise migratoire : le Sea Watch force le blocus italien

20 min

Le navire humanitaire a décidé de rejoindre Lampedusa pour mettre à l'abri une quarantaine de migrants, malgré la fermeture des ports italiens aux ONG. Le ministre italien de l'intérieur italien Matteo Salvini est prêt à envoyer la police pour empêcher l'accostage.

Le Sea Watch fait route vers Lampedusa ce 26 juin, malgré le refus des autorités italiennes
Le Sea Watch fait route vers Lampedusa ce 26 juin, malgré le refus des autorités italiennes Crédits : LOCALTEAM - AFP

La polémique entre le gouvernement populiste italien et les ONG pro-migrants tourne ce soir au bras de fer en pleine mer. Le navire humanitaire Sea Watch a forcé le blocus mis en place par Rome, il est entré dans les eaux territoriales italiennes pour rejoindre le port de l'île de Lampedusa. A son bord, 42 migrants venus de Libye bloqués sur le bateau depuis deux semaines. Matteo Salvini est furieux. Le ministre italien de l'intérieur réaffirme sa position, les ports italiens sont fermés aux ONG. Sea Watch répond qu'il s'agit d'une urgence humanitaire. 

Écouter
1 min
Louise Bodet revient sur le bras de fer entre l'ONG Sea Watch et Matteo Salvini

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Aux Etats-Unis, les photos d'un père migrant et de sa petite fille tous deux noyés dans le Rio Grande suscitent l'indignation. Les candidats à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2020 évoqueront ce drame ce soir à Miami lors de leur premier débat. Le reportage de Grégory Philipps.

Des Tunisiens réclament à la France des excuses et des dommages et intérêts pour des affrontements meurtriers à Bizerte dans les années 60. La demande émane de l'Instance vérité et dignité mise en place en Tunisie pour faire la lumière sur les crimes d'Etat commis sous les présidences Bourguiba et Ben Ali. Une instance qui s'en prend désormais à l'ancienne puissance coloniale. Le décryptage de l'historien Pierre Vermeren dans ce journal.

En France, un rapport parlementaire pointe des phénomènes de radicalisation islamiste dans le secteur des transports en commun, notamment à la RATP. Les entreprises n'ont pas forcément les moyens juridiques d'y répondre. Un dossier suivi par Simon Cardona.  

Agnès Thill exclue de La République en Marche. La députée de l'Oise paie son hostilité à la PMA pour toutes, et surtout ses multiples propos polémiques sur le sujet. Elle va contester son exclusion de LREM. Le projet de loi ouvrant la PMA aux couples de femmes arrive à l'Assemblée dans les prochaines semaines. Nous verrons cela avec Pauline Pennanec'h. 

La députée de l'Oise Agnès Thil le 25 juin à Paris, à son arrivée au siège de LREM. Le parti présidentiel l'a finalement exclue.
La députée de l'Oise Agnès Thil le 25 juin à Paris, à son arrivée au siège de LREM. Le parti présidentiel l'a finalement exclue. Crédits : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT - AFP
Écouter
1 min
Pauline Pennanec'h revient sur l'exclusion d'Agnès Thill

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......