LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
De nombreux enfants de djihadistes français sont toujours des camps en Syrie, ici dans le camp de réfugiés d'al-Hol dans le nord-est de la Syrie en février 2019

Enfants de djihadistes en Syrie : la France doit faire cesser les "traitements inhumains"

19 min

Le Défenseur des droits Jacques Toubon a appelé le gouvernement à faire cesser les "traitements inhumains" que subissent les enfants de djihadistes retenus avec leur mère dans des camps en Syrie. Dans le même temps, des enfants de djihadistes turcs ont été renvoyés d'Irak vers la Turquie.

De nombreux enfants de djihadistes français sont toujours des camps en Syrie, ici dans le camp de réfugiés d'al-Hol dans le nord-est de la Syrie en février 2019
De nombreux enfants de djihadistes français sont toujours des camps en Syrie, ici dans le camp de réfugiés d'al-Hol dans le nord-est de la Syrie en février 2019 Crédits : Bulent Kilic - AFP

Que vont devenir les enfants de djihadistes français retenus dans des camps en Syrie ? Le Défenseur des droits Jacques Toubon a appelé la France ce mardi à faire cesser "les traitement inhumains" contre ces enfants qui vivent dans des camps. Dans le même temps, la Commission nationale consultative des droits de l'homme a écrit au gouvernement lui demandant de rapatrier sans condition tous ces mineurs. 

Des demandes qui interviennent alors que l'Irak, par la voie du Conseil suprême de la magistrature, a annoncé avoir renvoyé en Turquie près de 200 enfants turcs de membres du groupe État islamique détenus dans le pays. La Turquie ambitionne de rapatrier les centaines de mineurs de nationalité turque qui se trouvent dans le même cas. 

Les autres titres de l'actualité

Le premier ministre Edouard Philippe prononcera un discours de politique générale le 12 juin prochain. Il sera suivi d'un vote de confiance à l'Assemblée nationale. Le gouvernement prend acte des résultats des élections européennes qui ont placé la République en marche en 2e position derrière le Rassemblement national. Il entend aussi donner une nouvelle impulsion à sa politique mais ce discours suivi d'un vote de confiance est un acte fort voire un peu surprenant.

L'ancien ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson est convoqué par la justice. Il est accusé d'avoir menti sur le coût de l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne, pendant la campagne sur le référendum au sujet du Brexit. 

La journaliste du Monde Ariane Chemin a été entendue par la DGSI ce mardi. La reporter était convoquée pour avoir révélé l'identité d'un sous-officier de l'Armée de l'air, impliqué dans l'affaire Benalla. Ariane Chemin a contesté toute faute dans le traitement de ce dossier.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......