LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Président chilien Sebastian Pinera a exprimé son "profond sentiment de douleur" en annulant le sommet de l'Apec et la Cop 25

Le Chili renonce à organiser la COP 25 à cause de la crise sociale

20 min
À retrouver dans l'émission

C'est un coup dur pour l'image internationale du pays. Le gouvernement chilien, aux prises avec une contestation sociale qui ne faiblit pas, renonce à organiser deux sommets internationaux, dont la COP 25, la conférence de l'ONU sur le climat prévue en décembre.

Le Président chilien Sebastian Pinera a exprimé son "profond sentiment de douleur" en annulant le sommet de l'Apec et la Cop 25
Le Président chilien Sebastian Pinera a exprimé son "profond sentiment de douleur" en annulant le sommet de l'Apec et la Cop 25 Crédits : Pedro Lopez - AFP

Le gouvernement chilien annule  deux sommets internationaux. Le sommet du Forum de Coopération économique Asie-Pacifique (Apec), qui réunit les pays riverains du Pacifique, dont les Etats-Unis, la Chine et la Russie devait avoir lieu à Santiago les 16 et 17 novembre. La conférence de l'ONU sur le climat, Cop 25, où étaient attendus quelque 25.000 délégués dont la jeune militante suédoise Greta Thunberg, devait quant à elle se dérouler à Santiago du 2 au 13 décembre. La contestation sociale démarrée il y a onze jours ne faiblit  pas. Dans ce journal Justine Fontaine raconte l'intervention du chef de l'Etat Sebastian Pinera depuis le palais présidentiel de la Moneda. 

Les autres titres de l'actualité

Des représentants du gouvernement de Bachar Al-Assad et des opposants au régime de Damas assis à la même table à Genève. Huit ans après le début de la guerre civile, ils participent sous l'égide de l'Onu à la première réunion pour réviser la constitution de la Syrie, prélude à des négociations de paix. 

C'est le mariage du jour dans l'industrie automobile. A Rome, Fiat-Chrysler compte PSA pour lui ouvrir les portes de l'Asie. A Paris, les syndicats se montrent ouverts au projet de fusion entre les deux marques.  Force Ouvrière la première force syndicale chez Peugeot souligne la  "dynamique industrielle positive"  du projet.  La CFE-CGC, numéro deux, retient qu'il n'est "pas prévu de fermeture de site en France".

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron vient d'arriver à Rouen. Un mois après l'incendie de l'usine chimique de Lubrizol, il doit rencontrer le maire et témoigner de son soutien aux habitants. L'inquiétude sur les conséquences des 9 mille tonnes de produits partis en fumée est toujours forte. Une visite qui n'était pas à l'agenda présidentiel.

Le Président de la République s'affiche également en "une" du magazine ultra conservateur Valeurs actuelles dans un entretien sur l'immigration, le communautarise ou encore le voile. 

A l'Assemblée Nationale, une audition était attendue par les députés de la commission d'enquête qui cherche à faire la lumière sur l'attaque meurtrière à la Préfecture de police de Paris début octobre.  Le préfet de police Didier Lallement a répondu aux questions des parlementaires. Il a expliqué que sept policiers avaient été désarmés depuis ce drame au sein de l'institution.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......