LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation de salariés de Suez devant le siège d’Engie à la Défense pour dénoncer l’offre publique d’achat de Véolia. 29/09/2020

Veolia-Suez : l'arbitrage d'Engie

20 min

Le conseil d'administration d'Engie se prononce ce soir sur l'offre de Veolia, qui veut racheter ses parts de Suez.

Manifestation de salariés de Suez devant le siège d’Engie à la Défense pour dénoncer l’offre publique d’achat de Véolia. 29/09/2020
Manifestation de salariés de Suez devant le siège d’Engie à la Défense pour dénoncer l’offre publique d’achat de Véolia. 29/09/2020 Crédits : Eric PIERMONT - AFP

Engie joue aujourd'hui les arbitres dans la guerre qui oppose les deux géants français de l'eau. Le groupe énergétique détient 32% des parts de Suez, et Veolia lui a proposé de racheter la quasi totalité ces parts, une étape indispensable pour pouvoir absorber son concurrent. Suez entend conserver son indépendance, et voudrait dissuader Engie mais n'est pas en mesure de proposer tout de suite un projet alternatif. Engie a jusqu'à minuit pour accepter (ou refuser) l'offre de Veolia, offre qui vient d'être révisée à la hausse.

Les autres titres du journal de 18h

Le recours déposé par des restaurateurs de la région PACA contre la fermeture des bars et restaurants est rejeté.  L'UMIH, syndicat patronal des métiers de l'hôtellerie, ne veut pas s'arrêter là , et compte saisir le Conseil d'État.  A Bordeaux, le tribunal administratif a débouté des syndicats de salles de sport et de fitness, eux aussi mobilisés contre les fermetures imposées pour raisons sanitaires.

Selon le dernier point épidémiologique de Santé publique France, 32% des foyers de contamination en cours d'investigation ont été détectés en milieu scolaire et universitaire. Les soirées étudiantes sont pointées du doigt.

La cour d'appel de Paris donne raison aux hériters de René Gimpel, marchand d'art juif spolié pendant l'Occupation. L'Etat est condamné à leur restituer trois toiles d'André Derain, conservées par des musées.

Seize mois après les élections, la Belgique a enfin un premier ministre, à la tête d'une coalition de 7 partis.  Les nationalistes, majoritaires en Flandre, n'en font pas partie.

La Commission européenne épingle la Hongrie et la Pologne, pour leurs atteintes à l'indépendance de la justice. Ce premier rapport sur le respect de l'Etat de droit dans les 27 pays de l'Union fait état de "vives inquiétudes" sur les conséquences des réformes de la justice sur l'indépendance des magistrats.

Félicien Kabuga, accusé d'être le "financier" du génocide au Rwanda, va être remis à la justice internationale. Il avait été arrêté au mois de mai près de Paris après vingt-cinq ans de cavale. La Cour de cassation confirme que Félicien Kabuga peut être transféré à Arusha, en Tanzanie. C'est là que siège le tribunal de l'ONU qui doit le juger pour génocide et crimes contre l'humanité.

La mort de Quino, parfois surnommé le Sempé argentin.  C'était notamment le créateur de Mafalda, petite fille brune à la robe rouge qui s'interroge sur la vie, ses absurdités, et se révolte contre l'arbitraire. Le dessinateur argentin avait 88 ans.

[ Journal présenté par Aurélie Kieffer. Assistant : Jean-François Braun. ]

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......