LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
De nombreux heurts ont eu lieu entre les casseurs et les forces de l'ordre, comme ici à Paris

Les manifestations de "gilets jaunes" émaillées par des scènes de violences

10 min

.Des incidents ont éclaté lors de cette journée anniversaire du mouvement des "gilets jaunes" à Paris et dans plusieurs autres grandes villes.

De nombreux heurts ont eu lieu entre les casseurs et les forces de l'ordre, comme ici à Paris
De nombreux heurts ont eu lieu entre les casseurs et les forces de l'ordre, comme ici à Paris Crédits : Julien Mattia - Maxppp

Cela devait être une journée pour faire à nouveau entendre la colère d'une partie de la population, mais à la fin seule la violence aura véritablement été audible. Plusieurs cortèges défilaient dans les rues de la capitale. Et quelques centaines de casseurs ont semé la pagaille, notamment place d'Italie dans le 13e arrondissement : voitures renversées, engin de chantier et poubelles incendiés, abribus saccagés. Une centaine de personnes ont été arrêtées. Quelques policiers ont été blessés. Des incidents ont également éclaté à Nantes, Toulouse, Marseille ou Lyon. 

Les autres titres de ce journal

A Hong-Kong, l'armée chinoise a participé brièvement ce samedi matin au nettoyage des rues. C'est une première en six mois de contestation. Les soldats de l'Armée populaire de Chine sont d'ordinaire très discrets. Alors, est-ce un avertissement du pouvoir communiste ou une simple opération spontanée ? C'est en tout cas le point d'orgue d'une semaine marquée par de nombreuses opérations de blocage et de vandalisme.

En Iran, un civil est mort hier soir lors d'une manifestation contre la hausse du prix de l'essence. Il y a également des blessés. Le gouvernement a annoncé une hausse de 50% des prix du carburant. Et ce, alors que le pays est confronté à une profonde crise économique. L'Iran est notamment asphyxié par les sanctions américaines. Le gouvernement iranien indique que les bénéfices de la hausse du prix de l'essence doivent être redistribués aux plus précaires.

La dernière entreprise de Charente à fabriquer des charentaises a été placée hier en liquidation judiciaire. Le tribunal de commerce d'Angoulême a rejeté le plan de reprise de la Manufacture charentaise. Le savoir-faire de la charentaise est officiellement protégé depuis le printemps dernier par une indication géographique. Mais cela n'a donc pas suffit à préserver l'emploi des 104 salariés qui se retrouvent au chômage.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......