LE DIRECT
Des iraniens brûlent le drapeau des Etats-Unis après le raid américain qui a conduit à la mort du numéro 2 du régime Qassem Soleimani

D'importantes manifestations à Téhéran après la mort du général iranien tué dans un bombardement américain

20 min

.De nombreuses capitales dans le monde appellent ce soir à la désescalade. Conséquence du raid américain qui a tué la nuit dernière le général iranien Soleimani. Washington se livre ce soir à une entreprise de justifications alors que des milliers de personnes manifestent à Téhéran.

Des iraniens brûlent le drapeau des Etats-Unis après le raid américain qui a conduit à la mort du numéro 2 du régime Qassem Soleimani
Des iraniens brûlent le drapeau des Etats-Unis après le raid américain qui a conduit à la mort du numéro 2 du régime Qassem Soleimani Crédits : ATTA KENARE - AFP

Au lendemain de la mort du général iranien Qassem Soleimani abattu en Irak la nuit dernière dans un raid américain, à Washington, les autorités se livrent à une grande opération d'explications et de justifications.  Cette initiative en effet n'est pas sans risque pour un Moyen Orient déjà mis à l'épreuve de la guerre en Syrie. Mais Donald Trump et ses lieutenants assument cette décision d'avoir abattu l'un des hommes clés du régime iranien. Pour s'en convaincre, un coup d'oeil sur le fil tweeter du Président américain.  Le drapeau américain est ce soir épinglé bien en évidence. Donald Trump. "Soleimani aurait dû être tué il y a des années!" précise par ailleurs le chef d'Etat américain sur le fil du réseau social. Il affirme qu'il a "tué ou grièvement blessé des milliers d'Américains sur une longue période et qu'il prévoyait d'en tuer beaucoup d'autres".

En Iran, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour dénoncer la mort du général Qassem Soleimani. Après la prière du vendredi, la foule a rempli les rues du centre de la capitale Téhéran avec des mots sans concession demandant "Mort à l'Amérique".  L'Iran où le  guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei a décrété un deuil national de 3 jours.  Le Conseil suprême de la sécurité nationale promet de venger son général "au bon endroit et au bon moment". "L'Amérique n'évitera pas les conséquences de ce mauvais calcul" selon un communiqué officiel. 

Israël est sur le qui-vive. Le premier ministre Netanyahu a écourté un déplacement en Grèce.  Le pays qui a soutenu la frappe américaine s'inquiète de représailles des alliés de Téhéran.

Dans le reste de l'actualité

Le parquet antiterroriste n'a pas été saisi mais c'est un drame qui s'est produit à Villejuif en région parisienne. Vers 14h, une attaque au couteau a fait mort et deux blessés. L'assaillant a été tué par la police.

L'étau se resserre autour de l'écrivain Gabriel Matzneff. Une enquête préliminaire pour "viols" a été ouverte au lendemain de la sortie du livre de Vanessa Springora.   

L'intersyndicale CFE-CGC, CGT, FO, FSU, CGT déterminée à l'approche de la reprise des négociations avec le gouvernement sur les retraites.  Trois journées de mobilisation consécutive ont été planifiées la semaine prochaine les 9,10 et 11 janvier.  Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez était sur le terrain ce matin pour tracter à Paris. 

L'enquête de France Culture : la surveillance des minorités chinoises en France

L'enquête du vendredi concerne les minorités chinoises en France. Ils sont ouïgours ou encore tibétains mais aussi étroitement surveillés par Pékin.  Une enquête de Nathanaël Charbonnier à retrouver en longueur ici 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......