LE DIRECT
Charles Berling en décembre 2018.

Lieux culturels fermés : un recours en référé-liberté à l'initiative de Charles Berling

19 min

L’acteur et directeur de théâtre demande la réouverture au plus vite des salles. Plus de 300 professionnels du secteur de la culture soutiennent son recours. Parmi eux, plusieurs directeurs et directrices de Centres dramatiques nationaux.

Charles Berling en décembre 2018.
Charles Berling en décembre 2018. Crédits : Luc Boutria / Nice Matin - Maxppp

La colère gronde dans le monde de la Culture. L'annonce d'une fermeture prolongée de trois semaines des cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées ne passe pas. Les artistes ont l'impression d'être les sacrifiés de la crise sanitaire. L'acteur, comédien et directeur de la Scène nationale Châteauvallon-Liberté à Toulon Charles Berling prépare un recours en référé-liberté pour demander la réouverture a plus vite des salles. Un recours en justice soutenu par de nombreux professionnels. Une intersyndicale de la profession a eu lieu ce midi, avec des représentants de salariés comme d'employeurs. Elle a décidé une série d'actions et validé ce référé-liberté. Les explications de Claire Flochel.

Écouter
6 min
Charles Berling : "Nous saisissons le Conseil d'Etat parce que nous sommes lésés". Le comédien et directeur de théâtre s'est longuement confié à Claire Flochel.

Je pense, et je ne suis pas le seul à le penser, qu'il y a une profonde iniquité dans cette décision. On ne peut pas rester les bras croisés, voir les rues, les commerces, les centres commerciaux bourrés de gens. Et tout d'un coup, quelqu'un a toute la faute sur lui et doit rester fermé. Ce sont les théâtres et les cinémas. C'est une plaisanterie !                  
Charles Berling

Nicolas Dubourg, président du Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles (Syndeac) revient sur cette première mobilisation ce vendredi et sur les précédentes cette année :

Écouter
7 min
Nicolas Dubourg, président du Syndeac revient sur ce référé-liberté et sur le travail de l'ombre de son syndicat depuis des mois, avec de plus en plus d'adhérents et de personnes intéressées par ses réunions.

Et en attendant le 7 janvier, les musées continuent à se développer en ligne et sur les réseaux sociaux, notamment sur TikTok. Cette application détenue par un groupe chinois est spécialisée dans la création et le partage de courtes vidéos. Très prisée des jeunes, elle est devenu un bon moyen de toucher le jeune public. Le Grand Palais et le Musée Picasso se sont déjà lancés, maintenant c'est au tour du Château de Versailles. Un dossier signé Maïwenn Bordron.

Les autres titres du journal

C'est la meilleure : il y aurait trop de femmes aux postes de responsabilité à la mairie de Paris. La mairie risquerait même 90 000 euros d'amendes. 

La France en fait elle assez contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme ? A quelques semaines d'une évaluation internationale, Tracfin, la cellule de lutte de Bercy, identifie 3 points faibles : l'art, le sport et l'immobilier.   

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
À venir dans ... secondes ...par......