LE DIRECT
Le laboratoire Sanofi commercialise l'hydroxychloroquine sous le nom de Plaquénil dans le traitement de la malaria. Photo prise à Toulouse le 8 avril 2020.

Coronavirus : deux études contestent l'efficacité de l'hydroxychloroquine

14 min

Selon des chercheurs français et chinois, l'hydroxychloroquine n'a pas d'effet décisif contre la Covid-19. Le traitement divise la communauté scientifique, il est notamment défendu par le professeur marseillais Didier Raoult.

Le laboratoire Sanofi commercialise l'hydroxychloroquine sous le nom de Plaquénil dans le traitement de la malaria. Photo prise à Toulouse le 8 avril 2020.
Le laboratoire Sanofi commercialise l'hydroxychloroquine sous le nom de Plaquénil dans le traitement de la malaria. Photo prise à Toulouse le 8 avril 2020. Crédits : ALAIN PITTON / NURPHOTO - AFP

Le constat est cinglant, l'hydroxychloroquine n'est pas efficace contre la Covid-19, quelle que soit la gravité de l'état du patient. Voilà ce qu'estiment deux études médicales publiées aujourd'hui. L'une est française, l'autre est chinoise. Rappelons que le professeur Raoult défend ce traitement associé à un antibiotique, l'azithromycine. Les explications de Tara Schlegel dans ce journal.

Un enfant de 9 ans contaminé par le coronavirus est mort la semaine dernière à l'hôpital de la Timone à Marseille. Il souffrait d'autres pathologies, dont une forme proche de la maladie de Kawasaki. C'est le premier décès de ce type en France, alors que deux autres décès similaires ont été signalés à New York et à Londres. Les précisions de Véronique Julia.

Emmanuel Macron et Olivier Véran ont effectué ce matin une visite surprise à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Des infirmières ont interpellé le président et le ministre de la santé avec parfois des mots très forts : "on est désespérés, on ne croit plus en vous", a lancé l'une d'entre elles. Le chef de l'Etat a répondu qu'il voulait mettre fin à la paupérisation des personnels soignants, il a promis que l'Etat serait au rendez-vous. Sarah Tuchscherer nous racontera la visite présidentielle.

La crise sanitaire a pour conséquence d'engorger les tribunaux. Pour soulager les juridictions, l'Assemblée a voté la nuit dernière l'extension d'une expérimentation controversée, la mise en place de cours criminelles sans jury populaire. Ces cours sont composées de cinq magistrats professionnels, elles jugent des crimes passibles de 15 à 20 ans de prison. L'expérimentation va être étendue à 30 départements, au lieu de 9 aujourd'hui. Les syndicats de magistrats contestent cette extension, nous expliquera Florence Sturm.

La crise du coronavirus suscite une petite tension diplomatique entre la France et l'Espagne. Madrid impose une quarantaine aux voyageurs français, Paris a décidé de faire de même pour les Espagnols arrivant sur le sol français. L'analyse d'Elise Delève dans cette édition.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......