LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean Castex a exclu tout assouplissement du couvre-feu au profit du monde du spectacle lors d'un déplacement à Lille

Jean Castex refuse un assouplissement du couvre-feu au profit du monde du spectacle

20 min

Pas de traitement de faveur pour le monde du spectacle. Le premier ministre, Jean Castex, refuse d'assouplir le couvre-feu de sorte à ce que les spectateurs puissent rentrer chez eux après 21h. Cet assouplissement était pourtant défendu par la ministre de la culture, Roselyne Bachelot.

Jean Castex a exclu tout assouplissement du couvre-feu au profit du monde du spectacle lors d'un déplacement à Lille
Jean Castex a exclu tout assouplissement du couvre-feu au profit du monde du spectacle lors d'un déplacement à Lille Crédits : Denis CHARLET - AFP

Dernière soirée avant le couvre-feu à Paris, dans sa région et huit autres métropoles comme Lyon, Lille ou encore Toulouse. La nouvelle règle entre en vigueur à partir de minuit, ce samedi. Plus question d'être dehors, entre 21h et 6h du matin. A l'approche de cette échéance, des voix se sont élevées pour demander un assouplissement qui permettrait aux spectateurs de théâtre ou de cinéma de rentrer chez eux après 21h. Parmi ces voix: celle de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. A la mi-journée, le premier ministre a écarté cette éventualité. Décryptage de Pierre Neveux.

Les autres titres du journal

A Berlin, un tribunal donne raison aux propriétaires de cafés et de restaurants. Il annule les restrictions nocturnes qui les visent. Elles ont été prises pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

Nicolas Sarkozy mis en examen pour la quatrième fois, dans l'enquête sur des soupçons de financements libyen de sa campagne présidentielle de 2007. Cette fois-ci pour associations de malfaiteurs.

Les négociations commerciales post-Brexit se compliquent encore. Elles sont "finies", à moins d'un changement fondamental de la part des Européens, menace le premier ministre du Royaume-Uni.

Quant à l'enquête de la rédaction, elle est consacrée ce soir aux violences sexuelles à l'Assemblée, et aux moyens mis en oeuvre pour y faire face. Il reste des progrès à faire.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......