LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Bataclan, l'une des cibles des djihadistes lors des attentats de Paris le 13 novembre 2015, pris en photo le 3 septembre 2021.

L'enquêteur intervenu au Bataclan entendu au procès des attentats du 13 novembre

19 min

Une huitième journée d'audience attendue mais douloureuse pour les victimes et les familles au procès des attentats du 13 novembre. La Cour d'assises spéciale de Paris continue de retracer le déroulé des attaques. L'enquêteur intervenu au Bataclan a livré son témoignage ainsi qu'un extrait sonore.

Le Bataclan, l'une des cibles des djihadistes lors des attentats de Paris le 13 novembre 2015, pris en photo le 3 septembre 2021.
Le Bataclan, l'une des cibles des djihadistes lors des attentats de Paris le 13 novembre 2015, pris en photo le 3 septembre 2021. Crédits : Thomas Coex - AFP

Le récit de l'horreur des attentats du 13 novembre 2015 continue à la Cour d'assises spéciale de Paris. Au huitième jour d'audience, l'enquêteur qui a procédé aux premières constatations au Bataclan est venu témoigner, photos et vidéos à l'appui. Un extrait sonore enregistré lors de l'attaque a également été diffusé. "22 secondes qui durent une éternité, mais c’est nécessaire" a tenu à préciser le policier. Le compte rendu d'audience de Florence Sturm. 

Les autres titres du journal

Parallèlement au procès des attentas de Paris et Saint-Denis, la justice belge prépare celui concernant les attentats de Bruxelles, survenus cinq mois après, le 22 mars 2016. Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos du 13 novembre 2015 en France, ainsi dix autres suspects ont été renvoyés vendredi devant la cour d'assises de Bruxelles.

Le Projet de loi baptisé "responsabilité pénale et sécurité intérieure" est discuté depuis mardi en commission des lois à l'Assemblée nationale. Il vise à limiter la possibilité de prononcer l'irresponsabilité pénale d'un auteur de crime ou de délit pour des raisons psychiatriques. Un texte promis par le gouvernement en avril dernier, après la décision de la Cour de cassation de clore définitivement le dossier Sarah Halimi, du nom d'une retraitée juive assassinée chez elle, à Marseille, en 2017. Décision qui avait indigné le sommet de l'Etat : le meurtrier sous l'effet d'une bouffée délirante causée par le cannabis, ayant été déclaré pénalement irresponsable. Mais les avocats de l'ensemble des barreaux de France s'inquiètent de ce projet de loi qu'ils jugent dangereux, les explications de Nicolas Balu.

Quand un nouvel hashtag donne lieu à du harcèlement dans la cour d'école. Tik-Tok, le réseau préféré des enfants et adolescents visant à partager de courtes vidéos décide de supprimer le hashtag "anti2010" de son application. Un mot-dièse partagé plus de 40 millions de fois ces dernières semaines et qui incite les jeunes à harceler et insulter les sixièmes qui font leur entrée au collège au motif de leur date de naissance. Les explications de Claire Leys.

Le TGV fête ses 40 ans. Inaugurée le 22 septembre 1981, cette prouesse technologique est peu à peu rentrée dans nos habitudes : le TGV a ainsi transporté trois milliards de passagers. Le TGV ou le génie français célébré aujourd'hui par Emmanuel Macron. Et plusieurs évènements sont proposés durant le week-end à la gare de Lyon où les visiteurs pourront monter à bord de l’emblématique rame 16 :  rame qui avait établi un record à 380 km/heures le 26 février 1981.  Conservée par la SNCF, pour témoigner de l’histoire de la grande vitesse en France, et dont les motrices ont retrouvé leur couleur orange d’origine. Un élément essentiel, pour Florence Brachet Champsaur, la responsable du patrimoine de la SNCF, interrogée par Benoît Grossin.

La huitième édition du sommet des pays du sud de l'Union Européenne s'ouvre ce vendredi soir en Grèce avec deux nouveaux venus, la Croatie et la Slovénie. Tous les pays membres ayant la particularité d'avoir un lien avec la Méditerranée. Emmanuel Macron va participer aux discussion concernant les flux migratoires à venir notamment avec l’Afghanistan et les conséquences et enjeux du changement climatique. 

Le cannabis sera-t-il bientôt dépénalisé en Italie?  Près de 500 000 italiens plaident en tout cas pour. Ils ont signé une consultation destinée à déclencher un référendum d'initiative populaire. Et cette consultation connait un franc succès alors que la date butoir est encore loin.  Les citoyens italiens ont encore jusqu'au 30 septembre pour signer la pétition. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......