LE DIRECT
Près de 60 millions d'électeurs sont appelés aux urnes

L'ombre d'une abstention record plane sur la présidentielle en Iran

20 min

Les électeurs sont appelés à voter depuis ce matin, mais ils sont partagés entre leur dégoût de la classe politique et le choix du candidat du pouvoir donné gagnant, Ebrahim Raïssi.

Près de 60 millions d'électeurs sont appelés aux urnes
Près de 60 millions d'électeurs sont appelés aux urnes Crédits : ATTA KENARE - AFP

Les présidentielles en Iran : 60 millions d'électeurs appelés aux urnes depuis ce matin pour trouver un successeur au modéré Hassan Rohani, en poste depuis 2013 et qui laisse un pays plombé au niveau économique et social. Deux inconnues à cette heure : d'abord quel score va faire le grand favori, l'ultraconservateur Ebrahim Raïssi ? L'ancien chef de l'Autorité judiciaire, âgé de 60 ans, devrait sans difficulté faire le plus gros score lors du scrutin puisque ses principaux adversaires ont été écartés de la course par les autorités. Et puis les Iraniens vont-ils bouder les urnes ? Les rares sondages réalisés ces derniers jours prédisent une abstention record, au grand regret de l'ayatollah Khamenei qui a lancé plusieurs appels à la mobilisation pour que soit élu un "président puissant", avec la légitimité du plus grand nombre. Reportage auprès de quelques électeurs, de notre envoyé spécial à Téhéran, Frank Mathevon.

Les autres titres du journal

Depuis des mois, de nombreuses voix s'élèvent en Israël au sujet de la situation sanitaire dans les territoires palestiniens. Des responsables de la santé publique notamment qui implorent l’exécutif d'aider à vacciner les Palestiniens de Cisjordanie contre le Covid. Au moment où le virus semble pratiquement éradiqué dans l’Etat Hébreu, ne rien faire pourrait remettre en question le succès de la campagne vaccinale en Israël. Après d'âpres négociations, le nouveau Premier ministre, Naftali Bennett a donc finalement signé un accord avec l'autorité palestinienne pour l'envoi de plus d'un million de doses. Correspondance de Michel Paul à Jérusalem.

En France, les hôpitaux parisiens ont levé leur plan blanc, nouvelle preuve que la situation sanitaire revient un peu plus vers la normale.

La colère des salariés d'Europe 1 prend finalement la forme d'une grève. Face à la menace de voir leur média d'information devenir un média d'opinion. Sous l'impulsion de Vincent Bolloré devenu premier actionnaire du Groupe Lagardère. Qui compte bien accomplir un rapprochement entre la radio et CNews. La chaine de télévision qui accueille le polémiste et potentiel candidat à la présidentielle Eric Zemmour a récemment été épinglée par le CSA pour ne pas avoir déclaré des temps de parole d'un candidat du Rassemblement national. Réunis en assemblée générale cet après midi, les salariés ont donc voté la grève immédiate jusqu'à lundi.

Écouter
2 min
Une grève inédite et massive à Europe 1 jusqu'à lundi. Explications de Maxime Tellier
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'hommage franco-russe à l'écrivain Romain Gary, célébré à Moscou, avec la pose d'une plaque honorant ses quelques années vécues là-bas.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......