LE DIRECT
Les 10 pays qui bénéficient le plus des 750 milliards d'euros du fonds pour soutenir l'économie européenne mise à mal par le coronavirus, proposé par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen

L'Union européenne à la peine pour trouver un accord sur le plan de relance de la Commission

20 min

Réunis en sommet virtuel, les dirigeants européens n'ont pas réussi à s'entendre sur l'enveloppe de 750 milliards d'euros prévue pour relancer l'économie de l'UE. Mais un vrai sommet en juillet à Bruxelles a d'ores et déjà été programmé pour débloquer la situation.

Les 10 pays qui bénéficient le plus des 750 milliards d'euros du fonds pour soutenir l'économie européenne mise à mal par le coronavirus, proposé par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen
Les 10 pays qui bénéficient le plus des 750 milliards d'euros du fonds pour soutenir l'économie européenne mise à mal par le coronavirus, proposé par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen Crédits : VINCENT LEFAI, THORSTEN EBERDING - AFP

Le plan de relance de l'Union européenne est loin de faire l'unanimité, pour l'instant du moins. Réunis en sommet virtuel aujourd'hui, les dirigeants européens n'ont pas réussi à dégager un accord sur les 750 milliards d'euros destinés à sortir l'UE de la récession. Rien n'est perdu, puisque les chefs d'Etat et de gouvernement se retrouveront physiquement cette fois à la mi-juillet à Bruxelles.  Mais pour l'instant, chacun campe sur ses positions. Les pays dits frugaux redoutent la mutualisation des dettes, contrairement à Emmanuel Macron, et dans une moindre mesure Angela Merkel. Angélique Bouin nous appelle de Bruxelles dans ce journal.

En Allemagne, l'inquiétude autour de la pandémie se concentre sur le plus grand abattoir d'Europe. Située près de Münster en Rhénanie du Nord-Westphalie, l'entreprise Tönnies emploie près de 6500 salariés. 730 employés ont été contaminés par la Covid-19, sachant que pour l'instant seuls un millier de salariés ont été dépistés. L'armée a été appelée en renfort pour gérer la situation. Ludovic Piedtenu, notre correspondant en Allemagne, s'est rendu sur place, à Rheda-Wiedensbrück.    

Tulsa, Oklahoma, symbolisera ce week-end toutes les fractures américaines. C'est dans cette ville d'environ 400 000 habitants que Donald Trump tiendra demain son premier grand meeting de campagne. Initialement prévu aujourd'hui, le rassemblement a été décalé, car en ce 19 juin, les Etats-Unis commémorent le "Juneteenth", la fin de l'esclavage au Texas en 1865. Tulsa fut aussi le théâtre sanglant de l'un des plus importants massacres raciaux, lorsqu'en 1921 une foule déchaînée avait tué environ 300 Noirs dans le quartier de Greenwood. Le maire de la ville a décrété un couvre-feu partiel pour éviter les débordements en marge du meeting de Donald Trump. 

Ces tensions américaines interviennent alors que le pays reste durement frappé par la pandémie de Covid-19 : 118 000 morts et plus de 2 millions de personnes contaminées selon les derniers chiffres. Des contaminations qui repartent à la hausse dans certains Etats du sud.  Ainsi, en Arizona, les Navajos paient un lourd tribut au virus. Le peuple amérindien vit dans une réserve grande comme l'Ecosse. Cette zone est désormais le lieu où la propagation du virus est la plus rapide aux Etats-Unis. Grégory Philipps a rendu visite à ces indiens Navajos, sur les traces d'une jeune femme de 28 ans, une reine de beauté, figure de la communauté, qui a succombé au nouveau coronavirus.

Écouter
2 min
Le reportage de Grégory Philipps chez les Navajos en Arizona

En France, la Convention citoyenne sur le climat vote sur ses premières propositions. Les citoyens souhaitent notamment abaisser à 110 km/h la limitation de vitesse sur route, contre 130 km/h aujourd'hui. Emmanuel Macron recevra le 29 juin à l'Elysée les 150 membres de la Convention.

La campagne des élections municipales nous emmène ce soir au Havre. L'adversaire d'Edouard Philippe, le communiste Jean-Paul Lecoq, a reçu ce matin le soutien du chef des Insoumis Jean-Luc Mélenchon. Le Premier ministre était arrivé en tête du premier tour avec 43% des voix.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......