LE DIRECT
Kirill Serebrennikov entouré de ses soutiens, à Moscou le 26 juin 2020

Du sursis pour le metteur en scène et cinéaste russe Kirill Serebrennikov

19 min

Le réalisateur de "Leto" et les trois personnes qui comparaissaient avec lui ont été reconnus coupables. Mais Serebrennikov, qui était jugé pour "fraude à des fins d'enrichissement personnel" et a toujours clamé son innocence, a été laissé libre, condamné à trois ans de prison avec sursis.

Kirill Serebrennikov entouré de ses soutiens, à Moscou le 26 juin 2020
Kirill Serebrennikov entouré de ses soutiens, à Moscou le 26 juin 2020 Crédits : KIRILL KUDRYAVTSEV - AFP

Plus d'un millier de suppressions de postes en France, pour Sanofi. Avec neuf milliards d'euros de chiffre d'affaire au premier trimestre, le laboratoire pharmaceutique a plutôt profité de la crise sanitaire, mais il entame une réorganisation, nous expliquera Anne-Laure Jumet.

Dans ce journal, nous ferons également un tour des derniers enjeux des municipales, à deux jours maintenant du scrutin. Six grandes villes françaises passées au crible, ce sera avec Pierre Neveux.

En Corse, le projet du centre de stockage de déchets, en plein air, à Giuncaggio, près d'Aléria, était examiné par la chambre d'appel administrative de Marseille. Explication sur ce projet à très haut risque environnemental, avec Véronique Rebeyrotte.

Et puis, du sursis, pour Kirill Serebrennikov. Le réalisateur et metteur en scène russe, qui a passé près de deux ans assigné à résidence entre 2017 et 2019, a bien été reconnu coupable aujourd'hui de fraude par un tribunal de Moscou. Mais la mobilisation du monde du spectacle a payé : il n'ira pas en prison.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......