LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Mauricette, 78 ans, première personne vaccinée contre le Covid en France. Elle avait reçu sa première dose le 27 décembre 2020 à Sevran (Seine-Saint-Denis).

La France va proposer aux plus de 65 ans une troisième dose de vaccin anti-Covid

15 min

Pour justifier ce rappel, les autorités sanitaires invoquent la perte d'efficacité vaccinale quelques mois après la deuxième dose.

Mauricette, 78 ans, première personne vaccinée contre le Covid en France. Elle avait reçu sa première dose le 27 décembre 2020 à Sevran (Seine-Saint-Denis).
Mauricette, 78 ans, première personne vaccinée contre le Covid en France. Elle avait reçu sa première dose le 27 décembre 2020 à Sevran (Seine-Saint-Denis). Crédits : THOMAS SAMSON / AFP / POOL - AFP

Après Israël et les Etats-Unis notamment, la France franchit à son tour le cap de la troisième dose de vaccin anti-covid. La campagne de rappel s'adresse aux plus de 65 ans et aux personnes vulnérables, la Haute autorité de santé (HAS) a donné son feu vert ce matin. 18 millions de personnes sont concernées, les injections débuteront le 1er septembre pour les plus vulnérables. Ce sont les vaccins à ARN messager, le Pfizer et le Moderna, qui seront utilisés pour cette troisième dose.

La quatrième vague est particulièrement violente aux Antilles. En Guadeloupe, le taux d'incidence s'élevait hier à 1 610 cas positifs au Covid pour cent mille habitants. Les élus guadeloupéens demandent au gouvernement de reporter la rentrée scolaire prévue début septembre. Une demande appuyée par la rectrice et le préfet de l'archipel. 

.
. Crédits : Visactu

Les autres titres du journal

Il aura fallu une nouvelle série de règlements de compte ce week-end pour que Marseille devienne une priorité de l'exécutif. Emmanuel Macron se rendra sur place dans les prochains jours pour annoncer des mesures concrètes. En attendant la visite présidentielle, le ministre de la justice Eric Dupont-Moretti était à Marseille aujurd'hui. Il a promis des magistrats supplémentaires pour répondre à l'urgence.  Les règlements de compte liés au trafic de drogue ont déjà fait 15 morts cette année dans la ville, dont 12 victimes depuis le début de l'été. 

Les Américains vont-ils prolonger de quelques jours leurs opérations d'évacuation en Afghanistan ? Le président Joe Biden n'a toujours pas tranché la question, mais le Pentagone indiquait hier soir le maintien de l'objectif initial : terminer les opérations à Kaboul le 31 août. Les alliés européens ne sont pas d'accord : ils plaident en faveur d'un report. Le sujet est à l'ordre du jour d'un sommet virtuel du G7 aujourd'hui, à l'initiative du Premier ministre britannique Boris Johnson. Une chose est sûre, les talibans ne veulent plus de soldats occidentaux au-delà du 31 août. Selon le Washington Post, le mollah Baradar, le chef politique de la milice islamiste, aurait rencontré à Kaboul le patron de la CIA William Burns.

C'était l'une des grandes voix de la philosophie en France. Jean-Luc Nancy est mort hier soir à 81 ans. Spécialiste de Hegel, il avait débuté sa carrière à l'Université de Strasbourg en enseignant le philosophe allemand. Inspiré aussi par Heiddeger, le romantisme allemand, Derrida, Bataille ou le situationnisme, Jean-Luc Nancy se définissait comme "pratiquant, étudiant en philosophie". Il suivait ainsi la parole de Kant, dont il estimait qu'"il a toujours raison".  Pour ce philosophe du politique, l'interprétation des textes primait. Jean-Luc Nancy a écrit de très nombreux ouvrages, avec un concept récurrent, celui de la communauté. Concept qu'il avait évoqué sur France Culture, dans les Chemins de la philosophie au micro d'Adèle Van Reeth en décembre 2018.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......