LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Palais présidentiel de Tunis ce 29 septembre 2021 : le président Kais Saied s'entretient avec Najla Bouden, première femme nommée à la tête du gouvernement

Première en Tunisie : une femme, Najla Bouden, chargée de former le gouvernement

20 min

Pour la première fois dans l'histoire de la Tunisie, une femme, Najla Bouden, va devenir Premier ministre. Cette universitaire de 63 ans est inconnue du grand public, elle travaillera sous l'étroit contrôle du président tunisien Kaïs Saïed qui a renforcé son pouvoir cet été.

Palais présidentiel de Tunis ce 29 septembre 2021 : le président Kais Saied s'entretient avec Najla Bouden, première femme nommée à la tête du gouvernement
Palais présidentiel de Tunis ce 29 septembre 2021 : le président Kais Saied s'entretient avec Najla Bouden, première femme nommée à la tête du gouvernement Crédits : TUNISIAN PRESIDENCY / HANDOUT / ANADOLU AGENCY - AFP

Accusé de dérive autoritaire, le président tunisien Kaïs Saïed a innové aujourd'hui en confiant le poste de Premier ministre à une femme, Najla Bouden. La Tunisie a toujours été en pointe dans le monde arabe pour la condition féminine, mais c'est la première fois qu'une femme est appelée à diriger le gouvernement. Kaïs Saïed dirige le pays d'une main de fer depuis son coup de force du 25 juillet. Le Parlement est gelé, et le pouvoir judiciaire sous contrôle de l'exécutif. La nouvelle Première ministre tunisienne n'a pas d'assise politique et sa marge de manœuvre s'annonce réduite. 

Écouter
1 min
Une femme à la tête du gouvernement tunisien : les explications d'Eric Biegala

Les autres titres du journal

En Allemagne, la voie est presque libre pour Olaf Scholz après la victoire de son parti, le SPD, aux législatives. Le candidat social-démocrate à la chancellerie a été félicité aujourd'hui par Angela Merkel. Félicitations aussi de son rival conservateur, Armin Laschet. Le plus dur reste à faire, monter une coalition de gouvernement avec les Verts et les libéraux du FDP. Mais en félicitant Olaf Scholz, Angela Merkel a signifié à celui qu'elle soutenait pour lui succéder, Armin Laschet, qu'il avait perdu les élections.

Le conflit piscicole franco-britannique n'en finit plus de s'envenimer. La France juge inacceptable le nombre de licences de pêches accordées aux pêcheurs français autour des îles anglo-normandes : une centaine au total sur les 175 demandes. Le Brexit est bien sûr à l'origine de ce conflit piscicole. Et les responsables politiques de Jersey se montrent d'autant plus intraitables qu'ils sont soutenus par le Premier ministre britannique Boris Johnson.

L'émotion et parfois la colère des victimes ont à nouveau marqué aujourd'hui le procès des attentats du 13 novembre 2015. La cour d'assises spéciale a entendu les témoignages d'hommes et de femmes blessés au Stade de France. C'est là, à Saint-Denis, qu'avait débuté l'attaque jihadiste du commando de l'Etat islamique.  

En Syrie, les Kurdes détiennent encore aujourd'hui plusieurs dizaines de jihadistes français qui avaient rejoint Daech. Parmi ces détenus, il y a des femmes avec leurs enfants, environ 200, dont beaucoup en bas-âge. La France refuse de rapatrier ces femmes, car elle estime que leurs crimes doivent être jugés là où ils ont été commis, en Syrie. Argument contesté par deux familles, en l'occurrence des grands-parents qui ont saisi la Cour européenne des droits de l'homme. L'audience a eu lieu ce matin au siège de la CEDH à Strasbourg, et la Cour rendra sa décision dans plusieurs mois.

Air France a présenté ce matin son nouvel avion, l'Airbus A220, un moyen courrier de 148 places.  Un appareil moins gourmand en carburant qui doit marquer une nouvelle étape dans la modernisation de la flotte de la compagnie. Avec cet avion "propre", Air France espère enfin sortir de la crise provoquée par la pandémie.

Pour terminer ce journal, direction l’Italie pour évoquer l’une des grandes richesses du pays : le vin, en cette période de vendanges. Les Italiens sont les premiers producteurs de vin au monde en volume, mais ce que l’on sait moins, c’est qu’ils sont aussi à l’origine du vin. Ils produisent pour le monde entier les « barbus », ces plants de vigne avec leur racines qui ressemblent à une barbe, et que l’on plante pour obtenir ensuite du vin. Bruce de Galzain est allé à la rencontre d’un vigneron d’abord, puis chez l’un des plus grands pépiniéristes du monde non loin de Venise. 

Écouter
2 min
Le reportage de Bruce de Galzain sur les racines italiennes du vin
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......