LE DIRECT

L'avocat de Bygmalion met en cause l'UMP et Nicolas Sarkozy

21 min
À retrouver dans l'émission

Une nouvelle affaire judiciaire pour Nicolas Sarkozy ? L'avocat de la société Bygmalion a expliqué ce lundi que des fausses factures avaient été imputées à l'UMP, sur demande du parti, pour prendre en charge des dépenses du candidat Nicolas Sarkozy en 2012.

UMP
UMP Crédits : Frédéric Dugit

Des propos simples et clairs à l'effet dévastateur. Patrick Maisonneuve, l'avocat de la société Bygmalion, a expliqué à l'occasion d'une conférence de presse expliquer pourquoi les dirigeants de la société qu'il défend avaientt facturé près de 20 millions d'euros de prestations à l'UMP à l'occasion de la campagne présidentielle de 2012 :

A la demande de l'UMP, la société Bygmalion a été amenée à établir des factures qui ont été imputées à l'UMP alors qu'elles auraient du l'être à la société de financement de la campagne du candidat Sarkozy en 2012
Et pour s'assurer que ces interlocuteurs ont bien pris conscience de la gravité de ses propos, il rajoute :

Il s'agit donc bien de fausses factures
En clair, la société Bygmalion a facturé à l'UMP des prestations qui auraient dû être prises en charge par Nicolas Sarkozy et intégrées aux comptes de campagne du candidat.

L'avocat de Bygmalion insistera plusieurs fois sur le fait que c'était "un habillage à la demande de l'UMP" .

Voilà donc un séisme de plus qui concerne directement l'UMP. On sentait que les choses allaient bouger autour de Jean-François Copé émettait récemment des et annonçait ce lundi qu'il allait même porter plainte contre X.

Catherine Duthu, du service politique de la rédaction de France Culture, rappelle que cette société qui organise des meetings et des conférences appartient à des très proches de Jean-François Copé

Écouter
1 min
Écouter

Voilà une affaire qui ne va pas arranger la situation de Jean-François Copé, dont la présence à la tête de l'UMP n'a cessé d'être remise en cause depuis son élection en 2012. Mardi matin, un bureau politique à très haut risque est donc convoqué par le président de l'UMP comme l'explique Catherine Duthu :

Écouter
1 min
Écouter
L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......