LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Nicolas Sarkozy dévoile son programme

21 min
À retrouver dans l'émission

Nicolas Sarkozy a placé jeudi la présentation de son programme sous le signe de l'exigence budgétaire. L'effort portera "pour les trois quarts" sur les dépenses, et le reste sur la hausse des recettes.Pour atteindre l'équilibre budgéataire en 2016, comme il le promet, Nicolas Sarkozy a évoqué un effort nécessaire de 124,5 milliards d'euros.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy Crédits : Charles Platiau - Reuters

A 17 jours du premier tour de la présidentielle, le président-candidat s'est livré à l'exercice de la conférence de presse pendant une heure et demie pour dévoiler sa "lettre au peuple français" de 34 pages, tirée à six millions d’exemplaire s, ainsi qu'un document synthétisant son programme en 32 propositions , pour la plupart déjà évoquées.

Dans ses propositions il n’y a rien de révolutionnaire puisque Nicolas Sarkozy a jusque là distillé ces mesures.

  • Il a quand même annoncé que dès juillet, s’il est réélu, les retraites seraient versées au 1er jour du mois et non plus le 8 . Cette mesure changerait "la vie quotidienne de 15,5 millions de Français retraités", a-t-il estimé.

  • Il a aussi proposé de supprimer les défiscalisations liées aux délocalisations hors d'Europ e.

D'emblée, Nicolas Sarkozy a surtout placé l'ensemble de son projet sous "l'objectif absolument impératif" de la réduction du déficit public. Il prévoit de passer sous la barre des 3% en 2013, et l’équilibre en 2016 . Il pourrait même y avoir un excédent à 0,5% du PIB en 2017.

Notre reporter Frédéric Métézeau a assisté à la conférence de presse, il en a fait le compte-rendu dans le journal de 18h de Tara Schlegel :

Écouter
2 min
Écouter
  • En prenant l’exemple de l’Espagne, le président-candidat a affirmé son intention de faire voter la règle d'or budgétaire "dès l'été 2012" , accusant de nouveau les socialistes français d'être les seuls en Europe à ne pas avoir "voulu prendre cet engagement".

  • Répétant que les collectivités locales devraient également réduire leur train de vie, il a indiqué que "les trois quarts" des efforts de l'Etat porteraient sur la réduction des dépenses.

"Le quart restant" se fera "par la hausse des recettes", a ajouté Nicolas Sarkozy, d'après qui l'effort à fournir pour revenir à l'équilibre budgétaire en 2016 atteint "115 milliards d'euros", plus le coût de ses propositions ("9,5 milliards" ), soit un total de 124,5 milliards .

Vous pouvez retrouvez l'intégralité de l'intervention et la conférence de presse de Nicolas Sarkozy ici:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Avec la collaboration de
Journaliste
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......