LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Bordeaux le 6 juillet 2021, devant le domicile de Sandra, une mère de famille de 30 ans tuée à l'arme blanche le 2 juillet par son ex-conjoint

Le gouvernement veut "accélérer" la lutte contre les violences conjugales

15 min

En déplacement dans la Manche demain, Jean Castex doit annoncer de nouvelles mesures pour protéger les femmes menacées par leur conjoint ou ex-conjoint. Depuis lundi, le 39 19, la ligne d'écoute pour les victimes, fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Bordeaux le 6 juillet 2021, devant le domicile de Sandra, une mère de famille de 30 ans tuée à l'arme blanche le 2 juillet par son ex-conjoint
Bordeaux le 6 juillet 2021, devant le domicile de Sandra, une mère de famille de 30 ans tuée à l'arme blanche le 2 juillet par son ex-conjoint Crédits : DUPRAT STÉPHANE / HANS LUCAS - AFP

En 2017, Emmanuel Macron en avait fait l'une des grandes causes de son quinquennat. La lutte contre les violences conjugales reste aujourd'hui prioritaire à l'agenda du gouvernement. Jean Castex y consacrera son déplacement demain à Saint-Lô dans la Manche. Le Premier ministre présidera le comité de suivi du Grenelle contre les violences conjugales lancé il y a tout juste deux ans. Cette année-là, 146 femmes avaient été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint. L'an dernier, le nombre de féminicides est tombé à 102 victimes. Un chiffre "historiquement bas", s'est félicité le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Le Grenelle a-t-il permis d'améliorer les choses ? Les associations d'aide aux victimes jugent son bilan insuffisant.

Écouter
1 min
Un bilan mitigé pour le Grenelle contre les violences conjugales : les explications de Camille Marigaux

Invitée de ce journal, Cécile Mamelin, vice-présidente de l'Union syndicale des magistrats (USM), juge aux affaires familiales à Béthune. Pour Cécile Mamelin, la baisse du nombre de féminicides en 2020 est trompeuse, car les confinements ont entraîné une diminution de la délinquance, ce qui a permis aux forces de l'ordre et aux magistrats de mettre davantage de moyens dans la lutte contre les violences conjugales. Aujourd'hui, ces moyens manquent, estime l'USM. Le syndicat majoritaire au sein de la magistrature conteste aussi la pertinence du terme "féminicide", car il ne renvoie à aucune catégorie juridique.

Écouter
11 min
Cécile Mamelin : "Les moyens de la justice sont notoirement insuffisants pour faire face à ce déferlement de procédures"

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Emmanuel Macron a dévoilé aujourd’hui son plan pour Marseille. Un discours depuis le palais du Pharo où le chef d l'Etat a fixé ses principaux objectifs pour la deuxième ville de France : désenclaver les quartiers nord, développer les transports en commun, augmenter les effectifs de police et créer les "grands studios de la Méditerranée" pour le tournage de films et de séries à Marseille. Le président n'a donné aucun détail chiffré, c'est l'Elysée qui a précisé dans la soirée le montant des aides de l'Etat pour la cité phocéenne, 1,5 milliard d'euros au total. 

Faut-il avoir peur du variant Mu ? L'Organisation mondiale de la santé suit de près ce variant du Sars-Cov2 apparu en Colombie en janvier. Mu, c'est le nom de la 12e lettre de l'alphabet grec.  Et ce qui préoccupe l'OMS, c'est que ce variant a des caractéristiques qui pourraient le rendre résistant aux vaccins anti-Covid,

Un témoignage rare dans ce journal, celui d'une jeune femme politique afghane. Zarifa Ghafari était maire de la ville de Maidan Shar près de Kaboul, la plus jeune maire d'Afghanistan. Elle a dû fuir son pays pour échapper aux talibans. Zarifa Ghafari était à Paris aujourd'hui où elle a rencontré la maire Anne Hidalgo, mais aussi la ministre de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno. La jeune militante féministe, 29 ans, demande à la communauté internationale de dialoguer avec les talibans. Ou plus exactement de faire pression sur eux pour les obliger à garantir les droits des femmes. 

Intervenants
  • vice-présidente de l’Union syndicale des magistrats (USM), juge aux affaires familiales à Béthune
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......