LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les "au revoir" de la nation à Valéry Giscard d'Estaing se limiteront à une journée de deuil national, mercredi. VGE ne souhaitait pas d'hommage national

Emmanuel Macron salue la mémoire de Valéry Giscard d'Estaing, "figure centrale de l'histoire de notre République"

14 min

Un jour de deuil national sera observé, le mercredi 9 décembre, en mémoire de Valéry Giscard d'Estaing. L'actuel président de la République l'a annoncé ce jeudi soir. Emmanuel Macron précise qu'il n'y aura pas d'hommage national à l'ancien chef de l'Etat. C'était le souhait de VGE et de sa famille.

Les "au revoir" de la nation à Valéry Giscard d'Estaing se limiteront à une journée de deuil national, mercredi. VGE ne souhaitait pas d'hommage national
Les "au revoir" de la nation à Valéry Giscard d'Estaing se limiteront à une journée de deuil national, mercredi. VGE ne souhaitait pas d'hommage national Crédits : Antoine Wdo (Hans Lucas) - AFP

L'hommage du plus jeune président de la cinquième république à celui qui l'a été avant lui. Valéry Giscard d'Estaing "habite aujourd'hui nos vies sans doute plus encore que nous le pensons", assure Emmanuel Macron. Un jour de deuil national sera observé mercredi en son honneur.

Lors de son allocution, ce jeudi soir, l'actuel président de la République a aussi salué l'héritage politique de VGE. De la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse à la majorité à 18 ans, en passant par le divorce par consentement mutuel. Il s'est aussi illustré sur le terrain de l'immigration. Nous y revenons avec Rosalie Lafarge.

Dans ce journal également, la vaccination contre le Covid-19 gratuite pour tout le monde, en France. Début d'une campagne en trois étapes au moins de janvier, détaille le premier ministre. La priorité est donnée aux résidents des EHPAD et aux professionnels de santé à risque qui exercent dans ces établissements, comme le préconisait la Haute autorité de santé (HAS). Elisabeth Bouvet, la présidente de la commission technique des vaccinations de la HAS est notre invitée.

Écouter
4 min
Elisabeth Bouvet : "Il est essentiel de commencer par vacciner les personnes les plus vulnérables"

Les ménages les plus modestes premiers frappés par la crise sanitaire. Constat dressé par l'INSEE dans une étude. Nous la détaillons.

Intervenants
  • Présidente de la commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé (HAS)
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......