LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vincent Lambert le 3 juin 2015 au CHU de Reims (photo prise par des membres de la famille)

La mort de Vincent Lambert relance le débat sur la fin de vie

10 min

Le patient tétraplégique, en état végétatif depuis 11 ans, est mort ce matin au CHU de Reims, huit jours après l'arrêt des traitements qui le maintenaient en vie. Les parents de Vincent Lambert dénoncent un "crime d'Etat". Le procureur de Reims ouvre une enquête "en recherche des causes de la mort".

Vincent Lambert le 3 juin 2015 au CHU de Reims (photo prise par des membres de la famille)
Vincent Lambert le 3 juin 2015 au CHU de Reims (photo prise par des membres de la famille) Crédits : AFP

Le drame que constitue l'affaire Vincent Lambert pose bien sûr la question de la fin de vie pour ceux qui souffrent d'un handicap très lourd. Dans quelle mesure un état végétatif justifie l'arrêt des soins ? Qui doit prendre une telle décision ?  Nous écouterons l'avis de Régis Aubry, chef du service des soins palliatifs au CHU de Besançon, ancien président de l'Observatoire national de la fin de vie.  Pour lui, chaque patient en état végétatif est dans une situation unique, et l'arrêt des soins ne peut pas être systématique.

Principales dates du feuilleton judiciaire et médiatique autour du cas de Vincent Lambert
Principales dates du feuilleton judiciaire et médiatique autour du cas de Vincent Lambert Crédits : VALENTINA BRESCHI, ALAIN BOMMENEL - AFP
Écouter
1 min
Florence Sturm revient sur l'enquête judiciaire ouverte par le parquet de Reims
Écouter
1 min
Pour Régis Aubry, Vincent Lambert n'était pas en fin de vie. C'est l'arrêt des traitements qui l'a mis dans cet état

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

François de Rugy reste au gouvernement, malgré la polémique sur son train de vie de président de l'Assemblée puis de ministre de la transition écologique. Mais le Premier ministre Edouard Philippe lui demande de rembourser chaque euro contesté. Les explications de Rosalie Lafarge.  

88,1% des candidats au bac ont décroché le diplôme cette année, contre 88,3% en 2018. Depuis 2014, le taux de réussite au baccalauréat est  globalement stable. Nous verrons cela avec Alexis Morel.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......