LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des blouses blanches par milliers dans la manifestation parisienne pour la défense de l'hôpital public

Plusieurs milliers de personnes dans la rue pour la défense de l'hôpital public

14 min

A Paris, près de 10 000 manifestants ont réclamé un plan d'urgence pour le secteur public hospitalier. Emmanuel Macron a promis de répondre à "la colère et l'indignation" du personnel soignant. Le Premier ministre Edouard Philippe annoncera mercredi des "décisions fortes".

Des blouses blanches par milliers dans la manifestation parisienne pour la défense de l'hôpital public
Des blouses blanches par milliers dans la manifestation parisienne pour la défense de l'hôpital public Crédits : SAMUEL BOIVIN / NURPHOTO - Radio France

Médecins, infirmiers, aides-soignants, étudiants mais aussi patients, plusieurs milliers de personnes ont manifesté aujourd’hui dans toute la France pour réclamer un plan d'urgence pour l'hôpital public. Ils étaient 10 000 à Paris selon les organisateurs, 7500 d'après la police. En région, le plus important rassemblement a eu lieu à Toulouse, avec de 700 à 3000 manifestants selon les sources. Les personnels hospitaliers en grève réclament de meilleurs salaires et une prime de 300 euros nets par mois. Ils demandent aussi la création de 10 000 postes d'infirmiers et d'aides-soignants, ainsi que la réouverture des lits supprimés dans les hôpitaux. A Paris, de nombreux médecins étaient présents dans le cortège. Le reportage de Tara Schlegel dans cette édition.   

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

La direction de Radio France a révélé aujourd'hui le détail des suppressions de postes prévues d'ici 2022.  299 postes seront supprimés, soit 7% des effectifs de votre radio publique.  Pour atteindre cet objectif, la présidente Sybile Veil table sur un plan de départs volontaires qui concernera 236 postes. Reste 63 emplois qui ne seront pas remplacés. Les syndicats de Radio France dénoncent ce plan, ils y voient une nouvelle "casse du service public". Les précisions de Maxime Tellier.

"Qu'il ferme sa gueule !" Le général Jean-Louis Georgelin, missionné par Emmanuel Macron pour piloter la reconstruction de Notre-Dame de Paris, s'en prend violemment à l'architecte en charge de la cathédrale Philippe Villeneuve. Au cœur de la polémique, la reconstruction à l'identique de la flèche de Viollet-le-Duc, souhaitée par l'architecte. Pour le général Georgelin, il est trop tôt pour trancher la question. Mais ses propos musclés ont été condamnés par le ministre de la Culture Franck Riester. Nous en parlerons avec notre invitée, Maryvonne de Saint-Pulgent, ancienne directrice du Patrimoine au ministère de la Culture.

L'incendie de Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier a emporté la flèche de Viollet-le-Duc, érigée en 1859
L'incendie de Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier a emporté la flèche de Viollet-le-Duc, érigée en 1859 Crédits : GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP
Écouter
34 sec
"Qu'il ferme sa gueule !". Devant les députés, le général Georgelin s'en prend à l'architecte Philippe Villeneuve
Écouter
4 min
Maryvonne de Saint-Pulgent regrette les propos polémiques du général Georgelin, elle défend elle aussi une reconstruction à l'identique de la flèche
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le Parlement européen a validé aujourd'hui la candidature de Thierry Breton à la Commission européenne. Après l'échec de Sylvie Goulard, un deuxième revers aurait été particulièrement douloureux pour Emmanuel Macron. Mais cette fois, les eurodéputés n'ont pas retenu les soupçons de conflits d'intérêt qui pesaient sur Thierry Breton, qui vient d'abandonner la direction du groupe de services informatiques Atos pour entrer à la Commission. Angélique Bouin a suivi l'audition de l'ancien ministre de Jacques Chirac devant le Parlement européen à Bruxelles. 

Intervenants
  • Présidente de section honoraire au Conseil d’Etat, ancienne Directrice du patrimoine au Ministère de la Culture (1993-1997).
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......