LE DIRECT
Agnès Buzyn a décliné un plan en 12 mesures, et promis 754 millions d'euros sur trois ans

Après six mois de mouvement social, la ministre de la Santé Agnès Buzyn présente son plan pour désengorger les urgences hospitalières

15 min

La ministre de la Santé a présenté son plan de désengorgement des urgences hospitalières. Agnès Buzyn a voulu frapper fort en débloquant une enveloppe de 750 millions d'euros sur trois ans. Pas de nouveaux lits ni de de renforcement des effectifs comme le réclament les manifestants depuis six mois.

Agnès Buzyn a décliné un plan en 12 mesures, et promis 754 millions d'euros sur trois ans
Agnès Buzyn a décliné un plan en 12 mesures, et promis 754 millions d'euros sur trois ans Crédits : ERIC FEFERBERG - AFP

Après six mois de mouvement social, la ministre de la santé Agnès Buzyn présente son nouveau plan pour répondre à la colère des médecins urgentistes.  754 millions d'euros seront débloqués d'ici à 2022, pour - notamment - renforcer la médecine de ville et les maisons médicales  là où les urgences surchauffent. Un parcours aménagé pour les personnes âgées sera mis en place pour leur éviter les urgences, et un financement plus forfaitaire de l'hopital devrait être mis en place.  En revanche pas trace de nouveaux lits ou de renforcements des effectifs comme le réclament les manifestants depuis le printemps dernier. Insuffisant pour notre invité Frédéric Pierru, Docteur en science politique, sociologue et chargé de recherche au CNRS.

Écouter
4 min
Frédéric Pierru, Docteur en science politique, sociologue et chargé de recherche au CNRS

Les autres titres de l'actualité

Le parlement Britanique s'exprime ce soir sur la tenue de nouvelles élections anticipées, à la demande de Boris Johnson.  Le premier ministre de plus en plus acculé après la démission de John Bercow, président de la Chambre des communes depuis 2009.  Explications dans ce journal depuis Londres, avec Antoine Giniaux. 

14 offres de reprise pour la compagnie Aigle Azur ont été déposées. Air France et Air Caraïbes font partie des repreneurs potentiels. L'avenir reste toujours flou pour les 1 150 salariés de la compagnie, puisque les offres peuvent encore être affinées d'ici à mercredi. Nous ferons le point sur les différentes propositions avec Hakim Kasmi.

Ils sont suspectés d'avoir réduit à l'état d'esclave un Burundais pendant 10 ans, chez eux dans les Hauts-de-Seine . Un ancien ministre burundais de 78 ans et sa femme 74 ans sont poursuivis pour traite d'être humain et  jugée aujourd'hui au tribunal correctionnel de Nanterre. C'est par hasard que leur victime a pu être libérée en juillet 2018.  Le parquet requiert 3 ans de prison dont un an avec sursis, avec mise à l'épreuve et obligation de réparer le préjudice causé.

Intervenants
  • Politiste, sociologue, chercheur en sciences sociales et politiques au CNRS Ceraps‑Lille‑II

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......