LE DIRECT
Jérusalem ce 10 mai 2021 près de la mosquée Al-Aqsa

Nouvelle escalade au Proche-Orient autour de Jérusalem

15 min

Le cycle de la violence repart dans le conflit israélo-palestinien. Le Hamas a lancé plusieurs salves de roquettes sur Israël qui a riposté en bombardant des cibles à Gaza. Tout est parti des affrontements sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem.

Jérusalem ce 10 mai 2021 près de la mosquée Al-Aqsa
Jérusalem ce 10 mai 2021 près de la mosquée Al-Aqsa Crédits : AHMAD GHARABLI - AFP

Jusqu'où ira l'escalade de la violence au Proche-Orient ? Le Hamas a tiré ce soir environ 150 roquettes sur le territoire israélien sans faire de victimes a priori. L'aviation israélienne a aussitôt riposté en menant des raids sur la bande de Gaza. Selon le mouvement islamiste, ces frappes ont fait au moins vingt morts, dont neuf enfants et un commandant du Hamas. Cette flambée de violences a commencé sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, avec une quatrième journée d'affrontements entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes. Près de 400 Palestiniens ont été blessés selon le Croissant-Rouge. Dans ce journal, la correspondance de Frédéric Métézeau à Jérusalem et le commentaire de notre invité, Alain Dieckhoff, directeur du CERI-Sciences-Po et spécialiste du conflit israélo-palestinien.

Écouter
4 min
Alain Dieckhoff : "La situation à Jérusalem est inflammable de façon continue"

La nouvelle tribune de militaires publiée dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles divise profondément la classe politique. Dans un entretien au journal Le Parisien, Jean Castex y voit une "manœuvre politique de l'extrême droite", le Premier ministre qui en profite pour exprimer sa confiance dans l'armée. Les signataires de cette deuxième tribune sont anonymes, ils se présentent comme des militaires d'active inquiets face au risque de guerre civile en France. La première tribune, déjà publiée dans Valeurs actuelles, avait été lancée par des officiers pour la plupart retraités, agissant à visage découvert. Quelle que soit la forme choisie , les militaires en colère ont reçu le soutien de Marine Le Pen.

Michel Fourniret est mort. Le tueur en série est décédé aujourd'hui dans un hôpital parisien à l'âge de 79 ans, atteint par la maladie d'Alzheimer. Sa disparition empêchera sans doute de connaître toute la vérité sur les crimes qui lui étaient imputés. Michel Fourniret, surnommé "l'ogre des Ardennes", avait été condamné deux fois à la perpétuité pour huit meurtres de femmes et d'adolescentes. Il était poursuivi pour d'autres crimes, dont la disparition d'Estelle Mouzin en 2003.

"La France est en train de sortir de la crise sanitaire", une petite phrase de Jean Castex dans l'entretien qu'il a accordé au Parisien. Le Premier ministre évoque une sortie "progressive, prudente et accompagnée". Le 19 mai, les terrasses rouvriront, mais avec une jauge limitée à 50% de la capacité d'accueil. Le nombre de patients Covid en réanimation a poursuivi sa décrue aujourd'hui, 4870, une centaine de moins qu'hier.  La situation s'améliore, mais la guérison totale sera difficile pour ceux qui souffrent d'un Covid long. Selon une étude de l'Inserm, 60% des patients Covid hospitalisés ont encore des symptômes six mois après leur admission.

Intervenants
  • Directeur du CERI-Sciences Po, directeur de recherche au CNRS

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......