LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La ville syrienne de Ras al-Ain, frappée par l'armée turque le 10 octobre

L'offensive des Turcs en Syrie provoque l'inquiétude sur le sort des djihadistes de Daech, détenus par les Kurdes

15 min

Avec l'offensive des forces turques en Syrie, les Kurdes ont dû se replier. Ils assurent que 800 de leurs prisonniers, liés à Daech, se sont évadés de leurs prisons. Ankara pense qu'ils ont été relâchés pour que le chaos s'installe.

La ville syrienne de Ras al-Ain, frappée par l'armée turque le 10 octobre
La ville syrienne de Ras al-Ain, frappée par l'armée turque le 10 octobre Crédits : Mustafa Kaya - Maxppp

Les forces de Bachar El Assad continuent leur progression en Syrie, à une trentaine de kilomètres de la frontière turque, au nord. L'armée syrienne vient en renfort des Kurdes, chassés par la Turquie, qui veut créer une zone tampon et chasser les milices du YPG, qu'elle classe comme terroristes. Avec ces mouvements, 800 proches de Daech, retenus par les Kurdes, se sont échappés ce weekend, selon les forces kurdes. Ankara accuse son ennemi de les avoir relâchés. Claude Guibal explique que désormais, ces djihadistes servent de moyens de pressions à toutes les parties en présence. 

Les autres titres du journal 

Hasard du calendrier, la France affrontait la Turquie lundi soir au stade de France, en éliminatoires de l'Euro 2020 (1-1). Cette fois la Marseillaise n'a pas été sifflée et les joueurs turcs n'ont pas refait leur célébration de but polémique contre l'Albanie vendredi : un salut militaire. Pourquoi sport et politique sont-ils liés de cette façon en Turquie? L'éclairage d'Antoine Michon, assistant chercheur à l'Institut Français des Relations Internationales (IFRI) et invité de cette édition. 

La colère de retour en Catalogne, après la condamnation à des peines de 9 à 13 ans de prison de 9 leaders indépendantistes. Ils étaient au pouvoir en 2017 lors du référendum pour l'indépendance. Reportage à Gérone de Sébastien Berriot. 

Les éleveurs normands peuvent souffler. Le ministère de l'agriculture autorise de nouveau la collecte de lait, 3 semaines après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen. Anne Bertrand explique pourquoi l'ANSES a donné son feu vert. 

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......