LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Plusieurs représentants du culte musulman, dont l'imam Hassen Chalghoumi, se sont recueillis devant le collège Bois d'Aulne

Attentat à Conflans : l'enquête continue, quatre collégiens en garde à vue

14 min

Quinze personnes sont en garde à vue, dans l'enquête sur l'assassinat terroriste de Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine. Pendant ce temps, des imams se mobilisent pour dénoncer les dérives de l'islamisme.

Plusieurs représentants du culte musulman, dont l'imam Hassen Chalghoumi, se sont recueillis devant le collège Bois d'Aulne
Plusieurs représentants du culte musulman, dont l'imam Hassen Chalghoumi, se sont recueillis devant le collège Bois d'Aulne Crédits : Anne-Christine Poujolat - AFP

L'enquête continue pour comprendre la mort de Samuel Paty, ce professeur d'Histoire-géographie assassiné vendredi 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine : l'enseignant avait montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves, dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression. Depuis, les enquêteurs essaient de dérouler le fil qui a mené l'assaillant - un jeune d'origine tchétchène, âgé de 18 ans - à son acte : a-t-il bénéficié de complices ? Et comment a-t-il identifié le professeur ? Quinze personnes sont en garde à vue, dont quatre collégiens, soupçonnés d'avoir donné des informations au tueur, sans se douter nécessairement de ses intentions.

Une tragédie qui rappelle que la menace islamiste existe toujours en France, et qui pousse certains membres de la communauté musulmane à se mobiliser. Hassen Chalghoumi, l'imam de la mosquée de Drancy, est l'invité de ce journal.  

Écouter
5 min
Hassen Chalghoumi : "Il faut séparer l'islam et l'islamisme, qui est la maladie et le poison de l'islam. Et il y a trois actes (nécessaires) : la formation des imams, l'aide des GAFAM et l'éducation, des parents à l'éducation civile"

Les autres titres du journal

Et l'actualité, c'est aussi la seconde vague de Covid-19 qui progresse partout en Europe. Face aux contaminations, plusieurs pays européens renforcent les mesures. Après la France, la Belgique et la Slovénie instaurent à leur tour un couvre-feu. Au Pays-de-Galles, les autorités instaurent carrément un nouveau confinement. 

Et nous revenons enfin sur l'élection présidentielle dans la République turque de Chypre Nord, un régime pour l'instant reconnu uniquement par Ankara : l'actuel Premier ministre Ersin Tatar a remporté la présidentielle, face à son rival, le président sortant Mustafa Akinci. Cette victoire, surprise, rebat les cartes dans l'est de la Méditerranée.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......