LE DIRECT
"Je n'avais pas le droit de jouer avec le feu" face au RN, a expliqué Jean-Laurent Félizia, le chef de file écologiste de la liste d'union de la gauche en Paca, pour justifier sa volte-face et son retrait du second tour des élections régionales

Régionales : en PACA, le sacrifice de la gauche contre le RN

15 min

Les tractations continuaient ce lundi en vue du second tour des élections régionales et départementales, qui aura lieu le dimanche 27 juin. En région PACA, l'écologiste Jean-Laurent Félizia se retire, au profit du président sortant LR Renaud Muselier, pour faire barrage au Rassemblement national.

"Je n'avais pas le droit de jouer avec le feu" face au RN, a expliqué Jean-Laurent Félizia, le chef de file écologiste de la liste d'union de la gauche en Paca, pour justifier sa volte-face et son retrait du second tour des élections régionales
"Je n'avais pas le droit de jouer avec le feu" face au RN, a expliqué Jean-Laurent Félizia, le chef de file écologiste de la liste d'union de la gauche en Paca, pour justifier sa volte-face et son retrait du second tour des élections régionales Crédits : Nicolas Tucat - AFP

Il a finalement cédé aux pressions d'une partie de la gauche, qui réclamait son retrait au second tour les élections régionales. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'écologiste Jean-Laurent Félizia, arrivé 3ème au 1er tour avec 16,89% des voix a annoncé le retrait de sa liste, dimanche prochain. L'objectif étant de faire barrage au Rassemblement National de Thierry Mariani, arrivé en tête, au profit du candidat LR et président sortant Renaud Muselier. Depuis Marseille, le récit d'Antoine Marette. 

Les autres titres du journal

Le grand oral du baccalauréat, une épreuve inédite qui a débuté ce lundi, mais dans des conditions qui provoquent la colère des enseignants.  

C'est une première dans l'histoire politique suédoise. Le chef du gouvernement Stefan Löfven a été renversé par un vote de défiance à l'assemblée. Conséquence d'une alliance contre-nature entre la gauche et l'extrême droite. La correspondance de Frédéric Faux, depuis Stockholm. 

"Permettre à la nuit de revoir le jour". Après 15 mois de fermeture, les discothèques pourront rouvrir le 9 juillet, avec des jauges en intérieur et un pass sanitaire demandé à l'entrée. On en parle avec l'invité de ce journal Thierry Fontaine, président de la branche "nuit" de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH).

Écouter
4 min
Thierry Fontaine : "La jeunesse va pouvoir revenir et vivre comme avant dans nos établissements"

La fête de la musique revient elle aussi sous conditions. Et parfois dans l'improvisation, pour certains bars et leurs musiciens. Le reportage dans un établissement parisien de Maxime Tellier. 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......