LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Benjamin Netanyahu, le 25 septembre 2019 à Jérusalem : le président Reuven Rivlin venait de lui demander de contituer un nouveau gouvernement.

Benjamin Netanyahu renonce à former un gouvernement

15 min

Le premier ministre israélien n'a pas réussi à constituer une majorité suffisante, après les élections de septembre dernier. C'est au tour de son rival Benny Gantz de tenter de créer un gouvernement : une mission qui s'annonce pour lui aussi difficile.

Benjamin Netanyahu, le 25 septembre 2019 à Jérusalem : le président Reuven Rivlin venait de lui demander de contituer un nouveau gouvernement.
Benjamin Netanyahu, le 25 septembre 2019 à Jérusalem : le président Reuven Rivlin venait de lui demander de contituer un nouveau gouvernement. Crédits : Mehanem Kahana - AFP

Benjamin Netanyahu abandonne : le premier ministre israélien renonce à former un gouvernement, sans majorité suffisante au Parlement. Il avait pourtant reçu le plus de soutiens après les élections législatives du 17 septembre dernier, mais les résultats étaient trop serrés et aucun parti israélien n'a voulu faire de compromis. C'est maintenant son rival, l'ancien chef de l'armée Benny Gantz, qui doit essayer à son tour de former une coalition : une mission qui s'annonce difficile. Dans ce journal, les explications de la correspondante sur place de Radio France, Alice Froussard.

Les autres titres du journal

Les projets de Boris Johnson s'enraillent à nouveau au Parlement britannique. L'accord de Brexit négocié avec Bruxelles la semaine dernière n'est toujours pas voté, le président de la Chambre des communes a refusé de débattre à nouveau du texte. Analyse d'Antoine Giniaux.

Emmanuel Macron se rend mardi à Mayotte, plus d'un an après le blocage du département d'outre-mer. Sur place, les tensions liées à l'immigration clandestine venue des Comores sont nombreuses. Le porte-parole du collectif Citoyens de Mayotte, Saïd Mouhoudhoiri est l'invité de ce journal.

C'est une fin de partie douce-amère pour les salariés de General Electric, après l'adoption d'un accord qui ne sauve qu'une partie des emplois. La reporter de France Bleu Belfort-Montbéliard, Wassila Guittoune, nous emmène sur place.

Et les agriculteurs se préparent à une importante journée de mobilisation mardi. A l'appel des syndicats, ils se donnent rendez-vous pour bloquer les préfectures, après une première mobilisation le 8 octobre dernier. Ils dénoncent "l'agri-bashing", c'est-à-dire le manque de considération du monde agricole par le reste de la société. Nous revenons sur les causes de ce phénomène avec le sociologue du monde agricole François Purseigle. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......