LE DIRECT

Paris : des policiers mis en cause après la mort d'une personne interpellée

15 min

Un homme de 42 ans est mort dimanche à Paris, deux jours après avoir été arrêté pour un contrôle de police. La famille parle d'une bavure policière, la justice ouvre une enquête.

Crédits : DENIS CHARLET - AFP

S'agit-il d'une bavure policière comme l'affirme la famille de la victime ? Cédric Chouviat, un livreur de 42 ans, est mort dimanche à Paris des suites d'un malaise cardiaque, deux jours après avoir été interpellé près de la Tour Eiffel. Les policiers l'avaient plaqué au sol pour le maîtriser. L'autopsie a révélé une fracture du larynx. "Les résultats de l'autopsie soulèvent des questions légitimes", affirme le ministre de l'intérieur Christophe Castaner. La justice a ouvert une enquête pour homicide involontaire. Didier Lallement, le préfet de police de Paris, tient à rappeler que "la présomption d'innocence est une garantie démocratique qui vaut pour tous, y compris pour les policiers". Les précisons d'Antoine Marette.

Au 34e jour de grève contre la réforme des retraites, Edouard Philippe fait un petit pas en direction de Laurent Berger. Le Premier ministre réunira les partenaires sociaux vendredi à Matignon pour discuter de la conférence de financement proposée par le patron de la CFDT.  Un geste encore insuffisant pour Laurent Berger qui réclame, avant vendredi, le retrait de l'âge pivot à 64 ans dans la réforme. Les partenaires sociaux ont tenu une première réunion aujourd'hui à Matignon, sans grand résultat malgré l'optimisme du gouvernement. Un dossier suivi par Annabelle Grelier,

En Iran, une bousculade lors des funérailles du général Qasseim Soleimani a fait plus de cinquante morts aujourd'hui à Kerman dans le sud-est du pays. Un drame qui illustre la ferveur populaire autour de la figure du militaire tué par les Américains à Bagdad. C'est par centaines de milliers que les Iraniens crient Mort à l'Amérique. Et Téhéran prépare sa vengeance, nous dira Claude Guibal.

En Australie, une nouvelle canicule doit toucher le sud-est du pays à partir de vendredi. En attendant, les pompiers profitent de l'accalmie pour limiter la progression des incendies. La zone brûlée est gigantesque, près de 80 000 km2, une superficie presque équivalente à l'île d'Irlande. Et plusieurs centaines de millions d'animaux ont péri dans les flammes. Invité de ce journal, l'écologue Franck Courchamp, directeur de recherche au CNRS.  

Crédits : KUN TIAN, GAL ROMA - AFP
Écouter
17 min
Plus d'un milliard d'animaux ont péri dans les incendies en Australie, estime Franck Courchamp
Intervenants
  • écologue, directeur de recherche au CNRS, il dirige à l’Université Paris Sud-Paris Saclay un groupe de recherche sur la dynamique de la biodiversité et les impacts de l’homme sur les écosystèmes et les espèces

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......