LE DIRECT
Une terrasse bondée dans le 11e arrondissement de Paris le 19 mai 2021 lors de la première étape du déconfinement

Déconfinement : les Français vont retrouver leurs restaurants et découvrir le pass sanitaire

15 min

La France se déconfine un peu plus demain avec un couvre-feu repoussé à 23h et la réouverture des salles de restaurant. Autre nouveauté, le pass sanitaire pour accéder aux événements de plus d'un millier de personnes.

Une terrasse bondée dans le 11e arrondissement de Paris le 19 mai 2021 lors de la première étape du déconfinement
Une terrasse bondée dans le 11e arrondissement de Paris le 19 mai 2021 lors de la première étape du déconfinement Crédits : RÉMI DECOSTER / HANS LUCAS - AFP

Après 15 mois de crise sanitaire, l'horizon continue à s'éclaircir pour les Français. Demain mercredi 9 juin, le pays entrera dans la deuxième phase de son deuxième déconfinement. Le couvre-feu passera de 21h à 23h, les salles intérieures des restaurants vont rouvrir avec une jauge à 50%. Réouverture également pour les salles de sport et les piscines couvertes. Quant au télétravail, il ne sera plus systématique dans les entreprises qui ont pu le mettre en place. Cette deuxième étape marquera aussi l'entrée en vigueur du pass sanitaire. Un document numérique ou papier qui sera indispensable pour accéder aux événements rassemblant plus de 1000 personnes.

Écouter
1 min
Pass sanitaire : les explications de Camille Marigaux

Invité de ce journal, Jocelyn Raude, enseignant-chercheur en psychologie sociale à l'Ecole des hautes études en santé publique. Avec cette deuxième étape du déconfinement, on peut redouter un relâchement sur le respect des gestes barrières. Un phénomène que l'on peut déjà observer chez certains primo-vaccinés alors qu'il faut attendre la deuxième dose du vaccin pour être complètement protégé contre le Covid-19.

Écouter
10 min
Jocelyn Raude : "Quand on augmente la sécurité, il y a un relâchement dans les comportements recommandés"

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

"Je vais toujours au contact, à portée d'engueulade, et j'y tiens". Première réaction ce soir d'Emmanuel Macron après la gifle qu'il a essuyé à Tain-L'Hermitage dans la Drôme. Le président s'exprimait depuis Valence où le bain de foule auquel il s'est livré n'a donné lieu cette fois à aucun incident. Après l'agression de Tain l'Hermitage, deux hommes ont été interpellés, l'auteur de la gifle et un individu qui l'accompagnait. Tous deux sont originaires de Saint-Vallier dans la Drôme, ils graviteraient dans la mouvance des gilets jaunes, croit savoir le Figaro. Leurs motivations ne sont pas connues à ce stade, indique ce soir le procureur de la république de Valence.

Écouter
1 min
Emmanuel Macron giflé : le récit de Simon Le Baron à Tain-l'Hermitage
Tain-l'Hermitage (Drôme) ce mardi 8 juin 2021 : un individu gifle Emmanuel Macron alors que le président venait à sa rencontre
Tain-l'Hermitage (Drôme) ce mardi 8 juin 2021 : un individu gifle Emmanuel Macron alors que le président venait à sa rencontre Crédits : PHOTO CAPTURE D'ECRAN Alexandre MARCHI (d'après la vidéo Twitter @AlexpLille) - Maxppp

Cette gifle infligée au chef de l'Etat a été immédiatement condamnée par l'ensemble de la classe politique. A l'Assemblée, le Premier ministre Jean Castex a appelé au sursaut républicain face à cette agression. L'ancien président François Hollande dénonce "un coup insupportable et intolérable à nos institutions". Quant à Jean-Luc Mélenchon, le chef des Insoumis se dit "solidaire du président". Indignation également du côté du Rassemblement national. "Je considère ce genre de comportement comme inadmissible", déclare Marine Le Pen.

Plusieurs eurodéputés ont manifesté leur soutien à l'opposition biélorusse aujourd'hui à Strasbourg devant le Parlement européen. Le 23 mai dernier, le régime du dictateur Loukachenko n'a pas hésité à détourner un avion de ligne pour s'emparer du journaliste Roman Protassevitch. On a vu ensuite l'opposant contraint de se livrer à des aveux télévisés. Les députés européens dénoncent une répression sans limite. Des représentants de la diaspora biélorusse ont aussi pris la parole à Strasbourg.

Intervenants
  • sociologue à l’EHESP, l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, spécialiste des controverses sanitaires, auteur de « Sociologie d'une crise alimentaire : les consommateurs à l'épreuve de la maladie de la vache folle », ed. Lavoisier.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......