LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner auditionné, mardi, devant la commission des lois.

Christophe Castaner face aux auditions

15 min

L'heure des comptes a sonné pour Christophe Castaner. Interrogé dans la matinée par la délégation parlementaire au renseignement, le ministre de l'Intérieur est passé sur le gril de la commission des lois, cinq jours après l'attaque à la préfecture de police de Paris.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner auditionné, mardi, devant la commission des lois.
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner auditionné, mardi, devant la commission des lois. Crédits : Philippe LOPEZ - AFP

Ce fut une journée marathon pour le ministre de l'Intérieur.  Critiqué par l'opposition pour sa communication et sa gestion autour de l'attaque de la préfecture de Paris,  Christophe Castaner a enchaîné les auditions aujourd'hui, 5 jours après le drame. Tout a commencé ce mardi matin, à huis clos avec les questions de la délégation parlementaire au renseignement le locataire de la place Beauvau a ensuite répondu cet après-midi aux interrogations de la commission des lois de l'Assemblée. Le premier policier de France se défend et assume tout.

Souffler le chaud puis souffler le froid, l'art de la politique selon Donald Trump. Dans le dossier syrien, le locataire de la Maison Blanche l'affirme :  "les Kurdes sont des gens formidables, de merveilleux combattants. Les Etats-Unis ne vont pas les abandonner, surtout s'ils sont menacés par la Turquie", voilà ce qu'écrit le président milliardaire au détour d'un tweet. Des propos qui nuancent clairement ceux tenus la veille. La Maison Blanche a annoncé hier un retrait des troupes américaines stationnées dans le nord de la Syrie, retrait qui ne concernerait que 50 à 100 membres de ses forces spéciales. En attendant, les bruits de bottes se font entendre à la frontière turco-syrienne. Le ministre de la défense du président Recep Tayiip Erdogan le dit : la Turquie est prête à lancer l'offensive contre les Kurdes.
Quelles pourraient être les conséquences de ce nouveau front ? Éléments de réponse avec notre invité, Didier Billion, spécialiste de la Turquie et du Moyen-Orient, directeur adjoint de l'IRIS. 

Le ton monte entre Donald Tusk  et Boris Johnson. Le Premier ministre britannique joue avec l'avenir de l’Europe selon le président du Conseil européen. Londres a jusqu’à la fin de la semaine pour présenter à Bruxelles un compromis acceptable à maintenant 23 jours de la sortie officielle du Royaume Uni de l’Union européenne.

Intervenants
  • directeur adjoint de l’IRIS, auteur notamment de « Géopolitique des mondes arabes », ed. Eyrolles.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......