LE DIRECT
A Paris, la manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé aujourd'hui 31 000 personnes selon le ministère de l'Intérieur, 180 000 pour la CGT

Le mouvement contre la réforme des retraites marque le pas

15 min

Il y avait moins de monde aujourd'hui dans les manifestations, entre 339 000 et 885 000 personnes selon les sources. Demain, le Premier ministre Edouard Philippe doit présenter en détail la réforme qui prévoit d'instaurer un système universel par points.

A Paris, la manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé aujourd'hui 31 000 personnes selon le ministère de l'Intérieur, 180 000 pour la CGT
A Paris, la manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé aujourd'hui 31 000 personnes selon le ministère de l'Intérieur, 180 000 pour la CGT Crédits : JEROME GILLES / NURPHOTO - AFP

Les syndicats n'ont pas réussi, pour l'instant, à amplifier le mouvement contre la réforme des retraites. Les manifestations aujourd'hui étaient moins fournies que jeudi pour la première journée interprofessionnelle : 885 000 manifestants dans toute la France selon la CGT qui en avait compté un million et demi la semaine dernière.  De son côté, le ministère de l'Intérieur avance le chiffre de 339 000 personnes, contre 806 000 le 5 décembre. L'intersyndicale annonce ce soir deux nouveaux rendez-vous, une journée d'actions locales jeudi 12 décembre, et une manifestation nationale à Paris le 17 décembre prochain. Le mouvement commence-t-il à s'essouffler ? Nous poserons la question à notre invité, Raymond Soubie, ancien conseiller social de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, président du cabinet Alixio, spécialisé dans le conseil en stratégie sociale. Raymond Soubie estime qu'il est beaucoup trop tôt pour conclure à l'échec de la mobilisation.

Crédits : Visactu
Écouter
7 min
Pour Raymond Soubie, il est normal qu'il y ait un essoufflement du mouvement, la mobilisation peut repartir

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

L'usine Lubrizol de Rouen autorisée à reprendre partiellement son activité, deux mois et demi après l'incendie du site Seveso. Une décision du CODERST, le Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires de Seine-Maritime, contestée par les défenseurs de l'environnement et des élus locaux. Les explications d'Etienne Monin.  

Aux Etats-Unis, les démocrates veulent destituer Donald Trump pour abus de pouvoir et obstruction au Congrès. Ils ont publié aujourd'hui le détail de l'acte d'accusation visant le président américain. Donald Trump est soupçonné d'avoir fait pression sur les autorités ukrainiennes pour obtenir l'ouverture d'une enquête sur son rival Joe Biden. Si la procédure s'accélère, elle n'a pratiquement aucune chance d'aboutir. Grégory Philipps nous appellera de Washington.

Intervenants
  • Expert en gestion des ressources humaines et des politiques sociales. Il est membre du Conseil économique, social et environnemental, après avoir été conseiller du président de la République, Nicolas Sarkozy, de 2007 à 2010.
À venir dans ... secondes ...par......