LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Selon le président, tous ceux qui manifestent sont désormais complices de la violence.

Emmanuel Macron durcit le ton face aux "gilets jaunes"

15 min
À retrouver dans l'émission

Pendant un débat à l'Élysée avec les élus de la région Grand Est, le président de la République s'est montré très critique contre les "gilets jaunes" qui poursuivent le mouvement. Le temps est désormais au débat selon lui et non plus aux manifestations.

Selon le président, tous ceux qui manifestent sont désormais complices de la violence.
Selon le président, tous ceux qui manifestent sont désormais complices de la violence. Crédits : Anne Pinczon du Sel - Radio France

"On ne peut pas être dans une démocratie de l'émeute." Cette déclaration est signée Emmanuel Macron pendant un débat à l'Élysée avec des élus du Grand Est ce mardi 26 février. Le chef de l'État a été interpellé par le président de la région Jean Rottner (LR) qui l'a appelé à une plus grande fermeté. Le président de la République a alors dénoncé une "démocratie de l'émeute". "Il faut maintenant dire que lorsqu'on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire", a également ajouté Emmanuel Macron. 

Les autres titres du journal

Le groupe français Décathlon fait marche arrière. Finalement il ne commercialisera pas son hijab de course. Une décision prise après le tollé suscité par ce voile adapté au sport sur les réseaux sociaux et au sein de la classe politique.

Pour la deuxième fois en moins d'un an, Donald Trump et Kim Jong-un vont se rencontrer. La capitale du Vietnam, Hanoï va abriter pendant deux jours cette rencontre au sommet. Quels sont les principaux enjeux de cette réunion ? Nous posons la question à Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation de recherche stratégique.

Crédits : Visactu

Theresa May ouvre la porte à un report du Brexit. La première ministre britannique va soumettre au vote du Parlement un délai supplémentaire sur le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Un colonel français ouvertement critique sur la stratégie militaire de la coalition internationale au Moyen-Orient ! François Régis Legrié, ancien dirigeant d'une force opérationnelle à la frontière irako-syrienne a écrit il y a peu un article dans la "Revue Défense Nationale". Un texte aussitôt retiré... puis republié ce mardi dans le journal Le Monde. Selon ce militaire la stratégie adoptée contre Daech est loin d'être la meilleure.

Intervenants
  • chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique, enseignant à Sciences-Po
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......