LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Joe Biden lors de son discours sur l'Afghanistan ce mardi 31 août 2021 à la Maison Blanche

L'évacuation d'Afghanistan, un "extraordinaire succès" pour Joe Biden

15 min

Le président américain a une nouvelle fois défendu ce soir le retrait des troupes américaines d'Afghanistan. Pour Joe Biden, c'était "la meilleure décision pour l'Amérique". A Kaboul et un peu partout dans le pays, ce sont les talibans qui ont célébré leur victoire sur les Etats-Unis.

Joe Biden lors de son discours sur l'Afghanistan ce mardi 31 août 2021 à la Maison Blanche
Joe Biden lors de son discours sur l'Afghanistan ce mardi 31 août 2021 à la Maison Blanche Crédits : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

Depuis hier soir et le départ du dernier soldat américain, les Talibans sont les nouveaux maîtres de l'aéroport de Kaboul. Ils contrôlent désormais tout le territoire afghan, à l'exception d'une poche de résistance dans la vallée du Panshir, le fief d'Ahmed Massoud, le fils du légendaire commandant Massoud. Un peu partout dans le pays, les talibans ont paradé pour fêter leur victoire. A Khost, dans l'est du pays, ils ont organisé un simulacre de funérailles avec de faux cercueils aux couleurs des Etats-Unis et des pays de l'OTAN, dont la France. Ce retrait précipité apparaît bien sûr comme une défaite cinglante pour les Américains, après 20 ans de présence militaire en Afghanistan. Et pourtant, Joe Biden tente d'expliquer le contraire à ses concitoyens. Le président s'est exprimé ce soir depuis la Maison Blanche sur la crise afghane pour défendre "l'extraordinaire succès" de la mission américaine d'évacuation à Kaboul.

Avec la crise afghane, l'Union européenne redoute une nouvelle crise migratoire, comparable à celle de 2015 lorsque des centaines de milliers de Syriens avaient fui en Europe pour échapper à la guerre civile. Les ministres de l'intérieur des 27 Etats membres en ont discuté aujourd'hui à Bruxelles. Pour se prémunir d'un afflux de réfugiés afghans, l'UE veut aider financièrement l'Afghanistan et les pays voisins.

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Jamais depuis le début du quinquennat Emmanuel Macron ne sera resté aussi longtemps en visite dans une même ville. Le chef de l'Etat entame demain un déplacement de trois jours à Marseille. Il vient présenter un grand plan de soutien à la deuxième ville de France, qui est aussi l'une des plus pauvres du pays. Marseille dont on a beaucoup parlé ces dernières semaines avec la sinistre litanie des règlements de compte mortels liés au trafic de drogue, déjà quinze morts depuis le début de l'année.

Invité de ce journal, le politiste Nicolas Maisetti, auteur de l'ouvrage "Marseille, ville du monde - L'internationalisation d'une ville morcelée" paru en 2018 chez Kathala. Le gouvernement promet une enveloppe d'1,2 milliard d'euros pour la rénovation des écoles marseillaises, mais Nicolas Maisetti redoute un simple effet d'annonce. Pour lui, l'ancienne municipalité de Jean-Claude Gaudin n'a pas fait les investissements nécessaires pour le parc scolaire de la ville.

Écouter
5 min
Nicolas Maisetti sur le délabrement de nombreuses écoles marseillaises : "La responsabilité de l'ancienne municipalité est écrasante"

Le passe sanitaire est suspendu dans les centres commerciaux des Hauts-de-Seine, décision aujourd'hui du tribunal administratif de Cergy. Trois autres tribunaux ont pris des décisions similaires dans les Yvelines, l'Essonne et le Haut-Rhin. A Paris aussi, l'obligation de présenter un passe sanitaire à l'entrée des centres commerciaux pourrait être remise en cause. Le tribunal administratif de la capitale, saisi par des Parisiens, se prononcera d'ici demain.

Intervenants
  • politiste, chercheur post-doctorant au Laboratoire Techniques Territoires et Sociétés (LATTS).
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......