LE DIRECT
Paris, le 8 octobre 2019 : l'hommage aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police tués par Mickaël Harpon le 3 octobre

Attentat à la préfecture de police de Paris : une commission d'enquête dénonce "l'amateurisme" de certains responsables

14 min

Des dysfonctionnements à la préfecture de police de Paris ont conduit à l'attaque jihadiste du 3 octobre dernier. Constat sévère de la commission d'enquête parlementaire qui ne comprend pas pourquoi le tueur, Mickaël Harpon, a pu rester dans la police malgré sa radicalisation islamiste.

Paris, le 8 octobre 2019 : l'hommage aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police tués par Mickaël Harpon le 3 octobre
Paris, le 8 octobre 2019 : l'hommage aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police tués par Mickaël Harpon le 3 octobre Crédits : AMAURY CORNU / HANS LUCAS - AFP

L'attentat islamiste à la préfecture de police de Paris aurait-il pu être évité ? Oui sans doute, si l'on se réfère aux conclusions de la commission d'enquête parlementaire sur l'attaque perpétrée par Mickaël Harpon. Le 3 octobre dernier, cet agent administratif avait tué à coup de couteaux quatre de ses collègues avant d'être abattu. La commission d'enquête pointe des "dysfonctionnements majeurs" au sein de la préfecture de police, notamment à la Direction du renseignement. Les précisions de David Di Giacomo.

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

La seule femme dirigeante d'une entreprise du CAC 40 pourrait bien perdre son poste demain. Le conseil d’administration d'Engie est convoqué en urgence pour discuter du renvoi de sa directrice générale, Isabelle Kocher.  Cela fait plusieurs semaines que la patronne du géant français de l'énergie est sur la sellette. Isabelle Kocher est critiquée pour ses choix stratégiques. Mais il y a aussi ses relations difficiles avec le président d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu. Le décryptage d'Anne-Laure Jumet.

Le nouveau bac est loin de faire l'unanimité dans les lycées. Selon une enquête du SNPDEN, le principal syndicat de proviseurs, 43% des établissements ont été perturbés au moment des E3C, les épreuves du contrôle continu mises en place avec la réforme. Mais dans 87% des lycées, ces épreuves ont pu, malgré ces perturbations, se dérouler correctement.  Invité de ce journal, Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN.

Un barrage de poubelles devant le lycée Maurice Ravel à Paris le 31 janvier pour protester contre la réforme du bac
Un barrage de poubelles devant le lycée Maurice Ravel à Paris le 31 janvier pour protester contre la réforme du bac Crédits : JEROME GILLES / NURPHOTO - AFP
Écouter
5 min
Philippe Vincent détaille les perturbations qui touchent actuellement de nombreux lycées

Une digue politique a cédé aujourd'hui en Allemagne. En Thuringe, dans l'ex-RDA,  c'est un candidat libéral, Thomas Kemmerich, qui a été élu à la tête de la région grâce au soutien de l'AFD, le parti d'extrême droite. La défaite est cuisante pour le président sortant Bodo Ramelow, issu de Die Linke, la gauche radicale. D'autant plus que les conservateurs d'Angela Merkel ont mêlé leurs voix à celles de l'AFD. Ludovic Piedtenu nous appelle de Berlin.

C'est une première pour Israël. L'Etat hébreu sera représenté au prochain Eurovision de la chanson le 16 mai à Rotterdam par une jeune artiste noire, une Israélienne d'origine éthiopienne. Eden Alene 19 ans, elle a remporté l'épreuve de sélection hier dans son pays. Israël a déjà gagné quatre fois l'Eurovision, et compte bien décrocher une cinquième victoire avec cette jeune femme d'ascendance africaine. La correspondance de Frédéric Métézeau à Jérusalem.

Intervenants
  • secrétaire général du SNPDEN, syndicat majoritaire chez les proviseurs et chefs d'établissement

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......