LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Carte localisant Ras al-Aïn et Tal Abyad dans le nord de la Syrie, où la Turquie a lancé une offensive contre les positions d'une milice kurde

L'armée turque est entrée en Syrie

14 min

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis ses menaces à exécution en profitant du retrait américain ordonné par Donald Trump. Ses soldats ont lancé l'offensive contre les Kurdes de Syrie.

Carte localisant Ras al-Aïn et Tal Abyad dans le nord de la Syrie, où la Turquie a lancé une offensive contre les positions d'une milice kurde
Carte localisant Ras al-Aïn et Tal Abyad dans le nord de la Syrie, où la Turquie a lancé une offensive contre les positions d'une milice kurde Crédits : SOPHIE RAMIS, GAL ROMA - AFP

Trois jours à peine après la décision de Donald Trump de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie, la Turquie est donc passée à l'attaque. L'armée turque a franchi aujourd'hui la frontière syrienne pour attaquer les YPG, la milice kurde qui avait joué un rôle décisif dans la chute de l'Etat islamique. Les Kurdes qui ne peuvent plus compter sur leurs alliés occidentaux pour les défendre militairement.  Rappelons que pour le président turc Recep Tayyip Erdogan, il n'y a pas de différence entre Daech et les milices kurdes, ce sont tous des terroristes qui menacent la stabilité de son pays. Dans ce journal, nous ferons le point sur la situation militaire avec Omar Ouahmane, et nous irons à Washington pour évoquer avec Grégory Philipps la réaction a minima du président américain. Donald Trump se contente de déplorer l'offensive turque, tout en agitant une vague menace de représailles économiques contre Ankara.

Des civils fuient les bombardements turcs à Ras al-Aïn dans le nord de la Syrie
Des civils fuient les bombardements turcs à Ras al-Aïn dans le nord de la Syrie Crédits : DELIL SOULEIMAN - AFP

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Deux morts dans une attaque néo-nazie à Halle en Allemagne. Un homme armé d'un fusil d'assaut a tenté d'entrer dans une synagogue de la ville avant d'abattre une passante. Il a ensuite ouvert le feu dans un restaurant kebab où il a tué un homme. Stephan Balliet, 27 ans, a finalement été arrêté à une quinzaine de kilomètres de Halle après avoir été blessé dans un échange de tirs avec la police. Le récit de Ludovic Piedtenu.   

En France, Hadama Traoré, l'homme qui avait osé appeler à manifester en faveur du jihadiste Mickaël Harpon, est en garde à vue ce soir. Cet activiste communautariste voulait réhabiliter la mémoire du tueur de la préfecture de police de Paris. Sur Facebook, Traoré avait prétendu que Mickaël Harpon n’était pas un terroriste. La manifestation qu'il voulait organiser demain à Gonesse a finalement été interdite ce matin, sur ordre du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Une provocation qui suscite la colère des syndicats de police. Nous écouterons Linda Kebbab, porte-parole du syndicat unité SGP police.

Va-t-on vers une plus forte taxation fiscale des géants du numérique ? C'est tout l'enjeu de la réunion du G20 finances le 18 octobre à Washington. Les dirigeants des 20 pays parmi les plus riches du monde pourront s'inspirer des travaux de l'OCDE. L'Organisation pour la coopération et le développement économique propose un projet de taxe Gafam. Gafam pour Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. On en parle avec l'invité de ce journal, Pascal Saint-Amans, directeur du centre de politique et d'administration fiscale de l'OCDE.

Chiffres d'affaires 2018 des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) comparés à ceux de leurs concurrents chinois, les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) et Huawei
Chiffres d'affaires 2018 des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) comparés à ceux de leurs concurrents chinois, les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) et Huawei Crédits : SABRINA BLANCHARD, THOMAS PERROTEAU - AFP
Écouter
8 min
Pour Pascal Saint-Amans, un pays doit pouvoir taxer une entreprise qui n'est pas présente physiquement sur son sol
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......