LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Croquis de Salah Abdeslam lors de l'audience de ce 15 septembre 2021 au procès des attentats du 13 novembre

Nouvelle provocation de Salah Abdeslam au procès des attentats du 13 novembre

15 min

"On a visé la France, mais il n'y avait rien de personnel", a lancé le principal accusé devant des victimes effarées par l'indécence du djihadiste. Les attentats du 13 novembre 2015 avaient fait 130 morts et des centaines de blessés.

Croquis de Salah Abdeslam lors de l'audience de ce 15 septembre 2021 au procès des attentats du 13 novembre
Croquis de Salah Abdeslam lors de l'audience de ce 15 septembre 2021 au procès des attentats du 13 novembre Crédits : BENOIT PEYRUCQ - AFP

Les accusés avaient la parole aujourd'hui au procès des attentats du 13 novembre 2015. Jean-Louis Périès, le président de la cour d'assises spéciale, leur avait demandé une déclaration succincte destinée à éclairer la cour sur leur position. Et une fois de plus, Salah Abdeslam en a profité pour provoquer les victimes et leurs familles. Le principal accusé s'en est pris à la France, qui serait l'ennemie de "l'islam authentique". 

Écouter
1 min
Le compte rendu d'audience de Florence Sturm

> Retrouvez notre dossier Au coeur du procès des attentats du 13 novembre 2015

Les autres titres du journal

Il n'y aura pas de coup de pouce au Smic le 1er octobre prochain. La hausse du salaire minimum se limitera à 2,2%, soit le niveau de l'inflation au mois d'août. Cela représente presque 35 euros brut d'augmentation mensuelle pour les 2,2 millions de salariés au salaire minimum. Cette hausse limitée était recommandée par le groupe d'experts qui conseille le gouvernement sur le Smic. Ce soir, les syndicats dénoncent l'absence de coup de pouce. Pour la CFDT, les salariés de la "deuxième ligne" face à la crise sanitaire "méritaient mieux". Pour la CGT, "le compte n'y est toujours pas" après une augmentation "indécente" en janvier. 

C'était il y a tout juste 50 ans. Greenpeace menait sa première opération coup de poing, en l'occurrence contre les essais nucléaires américains au large de l'Alaska. A l'origine du mouvement, des militants canadiens et américains réunis dans la région de Vancouver. 50 ans plus tard, Greenpeace est un acteur mondial incontournable de la défense de l'environnement. L'ONG a diversifié ses activités, elle pratique le lobbying au Parlement européen et elle n'hésite pas à dialoguer avec les entreprises. Invitée de ce journal, Mireille Chiroleu-Assouline, professeure à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste en économie de l'environnement.

Écouter
5 min
Mireille Chiroleu-Assouline revient sur le rôle pionnier de Greenpeace parmi les ONG environnementales
Le 31 mai 2021 à Montoir-de-Bretagne dans le port de Saint-Nazaire, Greenpeace avait mené une action contre l'importation de soja brésilien
Le 31 mai 2021 à Montoir-de-Bretagne dans le port de Saint-Nazaire, Greenpeace avait mené une action contre l'importation de soja brésilien Crédits : LOIC VENANCE - AFP

La péninsule coréenne a connu aujourd'hui une véritable course aux missiles. La Corée du Nord a tiré ce matin deux missiles balistiques dans la Mer du Japon. Les Sud-Coréens ont eux aussi procédé à un tir d'essai. Pour la deuxième fois cette année, le régime de Pyongyang a agi en violation des résolutions de l'ONU. Face à l'aggravation des tensions dans la péninsule coréenne, le Conseil de sécurité tiendra ce soir à New York une réunion d'urgence.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......