LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Joe Biden prêtant serment en tant que 46e président des États-Unis.

Au nom de l'unité de l'Amérique, Joe Biden est devenu aujourd'hui le 46e président des États-Unis

15 min

Le nouveau locataire de la Maison Blanche a invoqué la démocratie en réponse aux accusations de fraude formulées par Donald Trump.

Joe Biden prêtant serment en tant que 46e président des États-Unis.
Joe Biden prêtant serment en tant que 46e président des États-Unis. Crédits : Stringer / Sputnik - AFP

L'un est parti en Floride, l'autre est arrivé à Washington : les Etats-Unis ont fait leur transition aujourd'hui, dans le calme, quinze jours après les émeutes du Capitole. Joe Biden a prêté serment sur la Bible, devenant à 78 ans le plus vieux président américain en début de mandat, le 46e du nom. Quant à Donald Trump, il avait quitté ce matin la Maison Blanche pour rejoindre sa résidence de Mar-a-Lago. Dans son discours d'investiture d'une vingtaine de minutes, Joe Biden a pris soin de se démarquer de son prédécesseur qui n'a jamais reconnu sa défaite. C'est la démocratie qui a gagné, lui a répondu le président élu.

Écouter
1 min
Joe Biden : "Aujourd'hui nous célébrons le triomphe de la démocratie"
Aussitôt installé dans le Bureau ovale, Joe Biden a signé une série de décrets, dont celui qui marque le retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris sur le climat
Aussitôt installé dans le Bureau ovale, Joe Biden a signé une série de décrets, dont celui qui marque le retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris sur le climat Crédits : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

Invité de ce journal, Soufian Alsabbagh, spécialiste de la politique américaine, professeur au Baruch College à New York,

Écouter
5 min
Soufian Alsabbagh : "Aux Etats-Unis en 2021, le discours d'investiture d'un président commence par la célébration de la démocratie"
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

C'est une affaire qui pose la question du droit à la caricature en France. Le dessinateur Xavier Gorce a décidé de ne plus travailler pour le journal Le Monde.  Le quotidien s'est excusé hier d'avoir publié sur son site un dessin de l'auteur des Indégivrables.  On y voit un jeune pingouin demandant à un congénère adulte : "si j'ai été abusé par le demi-frère adoptif de la compagne de mon père transgenre devenu ma mère, est-ce un inceste ?”  Xavier Gorce a rapidement été accusé de transphobie sur les réseaux sociaux. Et tout aussi rapidement, la nouvelle directrice du Monde, Caroline Monnot, a expliqué que ce dessin n'aurait pas dû être publié. 

Pour améliorer la relation franco-algérienne, Benjamin Stora propose la création d'une commission "Mémoires et vérité". L'historien a remis aujourd'hui son rapport à Emmanuel Macron. Il s'agit d'apaiser les tensions récurrentes nées de la guerre d'Algérie. Mais Benjamin Stora se garde bien de proposer que la France exprime des excuses officielles. Et le président de la République a déjà fait savoir qu'il n'était pas question de "repentance" ou "de présenter des excuses" au peuple algérien.

Intervenants
  • Écrivain, spécialiste des affaires intérieures américaines et du Parti républicain.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......