LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Joe Biden lors de sa conversation téléphonique avec Emmanuel Macron ce 22 septembre 2021 à Washington (photo fournie par la Maison Blanche)

Emmanuel Macron ne boude plus Joe Biden

14 min

La brouille franco-américaine autour du contrat australien s'estompe ce soir. La France va renvoyer son ambassadeur à Washington la semaine prochaine. C'est le premier résultat concret du coup de fil entre le président français et son homologue américain.

Joe Biden lors de sa conversation téléphonique avec Emmanuel Macron ce 22 septembre 2021 à Washington (photo fournie par la Maison Blanche)
Joe Biden lors de sa conversation téléphonique avec Emmanuel Macron ce 22 septembre 2021 à Washington (photo fournie par la Maison Blanche) Crédits : ADAM SCHULTZ / THE WHITE HOUSE - AFP

L'heure est à l'apaisement entre la France et les Etats-Unis. Emmanuel Macron et Joe Biden ont enfin eu aujourd'hui cette conversation téléphonique annoncée depuis plusieurs jours. Un coup de fil à la demande du président américain qui voulait calmer la colère française après l'annulation du "contrat du siècle" portant sur la vente de sous-marins à l'Australie. Alors bien sûr, la France n'a pas récupéré ce contrat soufflé par les Américains et les Britanniques. Mais le dialogue est rétabli, et Paris renvoie son ambassadeur aux Etats-Unis "la semaine prochaine".

C'est un chiffre effrayant : selon l'Organisation mondiale de la santé, la pollution de l'air tue chaque année 7 millions de personnes dans le monde. Une pollution provoquée par le trafic routier, l'industrie, le chauffage ou l'agriculture. 7 millions de morts, c'est autant que le nombre de victimes imputables au tabac. L'OMS a donc décidé aujourd'hui de durcir ses recommandations sur la qualité de l'air, notamment sur le seuil maximal d'exposition aux particules fines. 

La cour d'assises spéciale de Paris s'est penchée aujourd'hui sur l'assaut des forces de l'ordre au Bataclan, au soir des attentats du 13 novembre 2015. Deux policiers sont venus témoigner : le commissaire de la BAC qui fut, avec son équipier, le premier à ouvrir le feu sur l'un des trois jihadistes, puis l'ancien responsable de la BRI, la Brigade de recherches et d'intervention qui a livré l'assaut final contre le commando. 

Les Presses universitaires de Lyon publient demain le mémoire de maîtrise de Samuel Paty, près d'un an après l'assassinat de l'enseignant par un islamiste tchétchène. En 1995, Samuel Paty, alors étudiant en histoire à Lyon, avait choisi de travailler sur la symbolique de la couleur noire. D'où le titre de son mémoire : "Le noir, société et symbolique, 1815/1995". Avec ce sous-titre, "Mémoire de recherche d'un apprenti historien". Invité de ce journal, Christophe Capuano, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Grenoble, ami de Samuel Paty qu'il a connu sur les bancs de l'Université de Lyon dans les années 90. Christophe Capuano est à l'initiative de la publication de ce mémoire, il a voulu rendre hommage à la fois à l'enseignant et à l'intellectuel Samuel Paty. 

Écouter
9 min
Christophe Capuano : "Notre démarche, c'est de donner à Samuel Paty le dernier mot"
Conflans-Sainte-Honorine le 20 octobre 2020
Conflans-Sainte-Honorine le 20 octobre 2020 Crédits : GABRIELLE CÉZARD / HANS LUCAS - AFP

"Le noir, société et symbolique", le mémoire de Samuel Paty publié aux Presses universitaires de Lyon, est en vente au prix de dix euros, avec un premier tirage à 5000 exemplaires. L'intégralité des droits d'auteurs de l'ouvrage sera versée à la famille de l'enseignant.

La couverture du mémoire de maîtrise de Samuel Paty
La couverture du mémoire de maîtrise de Samuel Paty

Dans l'actualité politique, le parti Les Républicains a dévoilé ce soir les résultats de son enquête en vue de la présidentielle. Enquête destinée à l'aider à trouver le meilleur candidat ou la meilleure candidate pour l'Elysée. Trois personnalités sortent du lot, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Michel Barnier. Les résultats de ce sondage qualitatif donnent un léger avantage à Xavier Bertrand qui ne parvient pas toutefois à distancer ses deux rivaux. Les militants LR voteront samedi sur le mode de désignation, soit une primaire à deux tours ouverte aux sympathisants de la droite et du centre, soit un congrès réservé aux 82 000 militants encartés chez Les Républicains.

Intervenants
  • maître de conférence, directeur de recherche en histoire contemporaine à l’Université Lyon II, enseignant à Sciences Po Lyon
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......