LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
En mars, cinq orphelins et une fillette de trois ans ont été rapatriés en France depuis la Syrie

Le défenseur des droits Jacques Toubon interpelle le gouvernement français sur le sort des enfants de djihadistes français retenus en Syrie

14 min

Le défenseur des droits Jacques Toubon interpelle le gouvernement français, et demande des mesures rapides pour rapatrier les enfants de djihadistes français retenus en Syrie. Une problématique qui existe également en Turquie, qui a rapatrié 200 enfants de membres de l'Etat Islamique aujourd'hui.

En mars, cinq orphelins et une fillette de trois ans ont été rapatriés en France depuis la Syrie
En mars, cinq orphelins et une fillette de trois ans ont été rapatriés en France depuis la Syrie Crédits : Delil Souleiman - AFP

"La France doit faire cesser les traitements inhumains subis par les enfants de djihadistes et leurs mères dans les camps en Syrie". C'est ce que réclame le Défenseur des Droits Jacques Toubon. Il demande à l'État français de prendre des mesures pour mettre fin à ces détentions qu'il juge arbitraires et contraires à la Convention internationales des droits de l'enfant, alors qu'au mois de mars seuls cinq orphelins et une fillette de trois ans sont revenues de Syrie. 

200 enfants turcs rapatriés

Et cette problématique, elle existe également en Turquie, aujourd'hui 200 enfants turcs de membres de l'organisation Etat Islamique ont été rapatriés depuis l'Irak. Plusieurs centaines d’autres mineurs se trouvent dans le même cas, et la Turquie ambitionne de tous les rapatrier. Les explications d'Anne Andlauer depuis Istanbul. 

Les autres titres du journal

En Irak, deux nouveaux djihadistes français ont été condamnés à mort aujourd'hui par un tribunal de Bagdad. Cela porte à huit le nombre de Français condamnés à la pendaison en Irak ces derniers jours. Pour en parler notre invité Guillaume Denoix de Saint Marc, président de l'association française de victimes du terrorisme. Il lance un appel pour que ces peines de mort soient commués en peine de prison à perpétuité.

Écouter
5 min
Invité du 22h : Guillaume Denoix de Saint Marc

Un homme politique condamné pour avoir menti pendant sa campagne ? Cela pourrait se passer en Grande Bretagne, et c'est Boris Johnson, un des favoris à la succession de Theresa May qui est dans le viseur de la justice. Son mensonge selon les plaignants : l'argent dépensé par le royaume Unis en cas de maintien dans l'union européenne. Les explications à Londres d'Elodie Goulesque.

En France, le gouvernement sous les feux de la critique, alors que l'industrie française collectionne les mauvaises nouvelles. Hier, General Electric a annoncé vouloir supprimer plus de mille postes en France. Un peu plus tard, c'est le repreneur de l'usine Whirlpool à Amiens qui a été placé en redressement judiciaire.  Et toutes ces annonces suscitent des remous au sein de l'opposition, notamment en raison de leur timing, au lendemain des élections européennes. Reportage de Rosalie Lafarge.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......