LE DIRECT
Séance de vaccination dans un EHPAD de Bobigny le 30 décembre 2020

Axel Kahn appelle le gouvernement à accélérer la campagne de vaccination en France

14 min

Le généticien critique la stratégie vaccinale française. Moins de deux cents personnes ont déjà été vaccinées contre plus de 600 00 au Royaume-Uni. Par ailleurs, 300 élus publient une tribune pour vaincre les réticences des Français face au vaccin.

Séance de vaccination dans un EHPAD de Bobigny le 30 décembre 2020
Séance de vaccination dans un EHPAD de Bobigny le 30 décembre 2020 Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

La France a-t-elle pris du retard dans sa campagne de vaccination contre la Covid-19 ? Les chiffres interpellent ce soir : environ 200 personnes vaccinées dans notre pays contre 78 000 en Allemagne, et même plus de 600 000 au Royaume-Uni. Hier, Olivier Véran avait revendiqué l'approche prudente du gouvernement. Le ministre de la Santé avait expliqué qu'il fallait prendre le temps de la pédagogie face aux réticences des Français à se faire vacciner. Ils ne seraient que 40% à accepter le vaccin selon un sondage Ipsos. Cette prudence de l'excécutif, le généticien Axel Kahn la conteste. Le président de la Ligue contre le cancer appelle à accélérer la campagne de vaccination en France.  

Écouter
48 sec
Axel Kahn : "La France semble obnubilée par l'importance de la résistance à la vaccination"

Et c'est peut-être aussi pour accélérer le processus que 300 élus viennent de signer une tribune dans le Figaro. Ces maires se disent prêts à se faire vacciner pour montrer l'exemple à ceux qui ne le souhaitent pas.    

Écouter
1 min
Les précisions d'Antoine Marette sur la démarche pro-vaccin de 300 maires

Pour le moment, le gouvernement exclut de reconfiner le pays pour enrayer la deuxième vague. Il préfère mettre en place un couvre-feu avancé à 18h dans les territoires les plus touchés. 20 départements sont concernés, les modalités de ce couvre-feu sont en discussion avec les élus locaux, il pourrait entrer en vigueur samedi prochain. L'association Coronavictimes, qui regroupe des victimes du coronavirus, appelle le gouvernement à changer de stratégie. Il faut, selon elle, passer de l'endiguement à l'éradication de l'épidémie.  Le scientifique Michel Parigot, président de l'association Coronavictimes, est l'invité de ce journal.

Écouter
4 min
Pour Michel Parigot, le couvre-feu est une erreur : "On va aller vers un confinement"

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Une nouvelle étape a été franchie aujourd'hui dans le feuilleton du Brexit. Les députés britanniques ont massivement approuvé l'accord commercial entre l'Union européenne et le Royaume-Uni par 521 voix contre 73. Le spectre du "no deal" est définitivement écarté. L'accord organise la nouvelle relation entre Londres et Bruxelles à partir de vendredi 1er janvier. Dans la soirée, le Premier ministre Boris Johnson a paraphé le texte à Downing Street devant les caméras. La correspondance à Londres de Richard Place.

C'était l'un des piliers du jazz à la française. Le musicien Claude Bolling est mort aujourd'hui à l'âge de 90 ans. Pianiste, chef d'orchestre, compositeur, Claude Bolling avait débuté sa carrière après la guerre dans les caves de Saint-Germain-des-Près. C'est là qu'il a commencé à côtoyer quelques uns des plus grands jazzmen américains. Il aura ensuite composé d'innombrables musiques de films ou de feuilletons, dont certaines sont devenues cultes, "Borsalino" ou "Les Brigades du Tigre" pour ne citer que les plus connues. 

Écouter
3 min
Maxime Tellier revient sur la carrière de Claude Bolling
Claude Bolling, acteur au piano dans le film "Cette nuit-là" de Maurice Caveneuve en 1958. A ses côtés, Mylène Demongeot.
Claude Bolling, acteur au piano dans le film "Cette nuit-là" de Maurice Caveneuve en 1958. A ses côtés, Mylène Demongeot. Crédits : SOPROFILMS / COLLECTION CHRISTOPHEL - AFP
Intervenants
  • Fondateur et vice-président de l'Association nationale des victimes de l'amiante et autres polluants et président du Comité anti-amiante Jussieu, président de l'association Coronavictimes
À venir dans ... secondes ...par......