LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Kaboul le 30 août 2021 : quelques heures avant le départ définitif des Américains, l'Etat islamique avait tiré une salve de roquettes sur l'aéroport

L'armée américaine a quitté l'Afghanistan

14 min

Les États-Unis ont effectué ce lundi soir leurs dernières missions d'évacuation à Kaboul. Le Pentagone annonce la fin des opérations de retrait qui devaient normalement s'achever demain 31 août dans la journée.

Kaboul le 30 août 2021 : quelques heures avant le départ définitif des Américains, l'Etat islamique avait tiré une salve de roquettes sur l'aéroport
Kaboul le 30 août 2021 : quelques heures avant le départ définitif des Américains, l'Etat islamique avait tiré une salve de roquettes sur l'aéroport Crédits : AAMIR QURESHI - AFP

Les États-Unis ont définitivement quitté l'Afghanistan ce soir, 20 ans après le déclenchement de leur intervention militaire après les attentats du 11 septembre 2001. Les dernières opérations d'évacuation ont finalement eu lieu tard dans la soirée. Le dernier avion de transport militaire, un C-17, a quitté l'aéroport de Kaboul juste avant minuit. Ross Wilson, l'ambassadeur des États-Unis, et le général Chris Donahue ont été les derniers Américains à quitter l'Afghanistan, précise le Pentagone. "Nous n'avons pas pu évacuer tous ceux que nous voulions évacuer", a reconnu le patron du commandement central américain dont dépend l'Afghanistan, le général Kenneth McKenzie.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le Conseil de sécurité de l'ONU adopte ce soir une résolution demandant aux talibans de respecter leurs engagements : ceux qui voudront quitter l'Afghanistan après le départ des Américains pourront le faire, avaient affirmé les nouveaux maîtres du pays. En revanche, la résolution ne mentionne pas la "safe zone", la zone protégée à Kaboul proposée par Emmanuel Macron pour permettre de nouvelles évacuations.

Invité de ce journal, le spécialiste de l'Afghanistan Didier Chaudet, consultant indépendant et chercheur à l'Institut français d'études sur l'Asie centrale. Didier Chaudet estime que les Américains n'avaient pas du tout l'intention de négocier un nouveau report du retrait avec les talibans.

Écouter
5 min
Didier Chaudet : "Pour les Américains, il n'y avait pas vraiment le choix"

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

L'Union européenne ferme partiellement la porte aux touristes américains. Bruxelles a restreint aujourd'hui le nombre de pays dont les résidents peuvent entrer sans restrictions sanitaires sur le territoire de l'UE.  Les Etats-Unis sortent de la liste verte en raison de la forte circulation du variant delta outre-atlantique.  D'autres critères entrent en ligne de compte comme le taux de vaccination. 

À huit mois de l'élection présidentielle, le Rassemblement national s'empare de la théorie du grand remplacement, ce concept qui voudrait que la population française de souche européenne soit progressivement remplacée par des immigrés extra-européens, principalement venus du monde arabo-musulman.  Le numéro 2 du RN, Jordan Bardella, a publiquement repris à son compte cette théorie, "une réalité", a-t-il dit hier sur BFM TV. Jusqu'à présent, Marine Le Pen avait pris ses distances avec le grand remplacement, mais l'ombre d'Eric Zemmour plane désormais sur la candidate du Rassemblement national. Le polémiste, qui n'a toujours pas dévoilé ses intentions pour la présidentielle, est un adepte de la théorie. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Consultant indépendant, spécialisé sur les questions géopolitiques et sécuritaires en Asie du Sud-Ouest et en Asie Centrale post-soviétique, auteur sur Asialyst
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......