LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les canons à eau polonais interviennent pour empêcher des migrants de franchir la frontière polonaise à Kuznica ce mardi 16 novembre 2021

L'escalade à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie

14 min

Les Polonais ont utilisé des canons à eau pour repousser des dizaines de migrants qui voulaient forcer la frontière de l'Union européenne. Des incidents qui remettent en cause les efforts diplomatiques pour désamorcer la crise.

Les canons à eau polonais interviennent pour empêcher des migrants de franchir la frontière polonaise à Kuznica ce mardi 16 novembre 2021
Les canons à eau polonais interviennent pour empêcher des migrants de franchir la frontière polonaise à Kuznica ce mardi 16 novembre 2021 Crédits : PODLASIE POLICE / HANDOUT / ANADOLU AGENCY - AFP

On ne peut plus parler ce soir de simples tensions à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. Il y a eu aujourd'hui de véritables affrontements lorsque les migrants ont attaqué à coup de pierre les forces de sécurité polonaises au poste-frontière de Kuznica. Les Polonais ont repoussé l'assaut avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes. Varsovie a fait état de trois blessés dans ses rangs, un policier, un garde-frontière et un soldat. Il y a environ 4000 migrants massés à la frontière qui tentent de pénétrer sur le territoire de l'Union européenne. Un chaos migratoire orchestré par Alexandre Loukachenko, accusent les Européens. Ces affrontements interviennent alors que l'autocrate biélorusse et son protecteur russe s'étaient engagés à faire baisser la tension.    

La Russie a reconnu aujourd'hui avoir tiré hier soir un missile dans l'espace. Mission accomplie si l'on peut dire, puisque la cible, un vieux satellite russe, a été pulvérisé. Mais ce tir a suscité la colère des Occidentaux : les Etats-Unis et l'OTAN dénoncent un acte dangereux et irresponsable. Car les quelque 1500 débris de l'explosion auraient mis en danger les astronautes de la station spatiale internationale. Faux, affirme Moscou, qui fustige "l'hypocrisie américaine".

A cinq mois de la présidentielle, le traditionnel Congrès des maires de France prend cette année une tournure éminemment politique. Deux candidats s'affrontent pour la succession de François Baroin à la tête de la puissante Association des maires de France, l'AMF : David Lisnard, le maire Les Républicains de Cannes, et Philippe Laurent, son homologue centriste de Sceaux. D'un côté, un adversaire résolu d'Emmanuel Macron, de l'autre un élu plutôt en phase avec le chef de l'Etat et son ancien Premier ministre Edouard Philippe. Les résultats de l'élection par voie électronique tomberont demain après-midi.

C'est un projet de loi qui suscite la défiance des avocats. Et pourtant, il s'agit d'un texte officiellement intitulé "pour la confiance dans l'institution judiciaire". Au cœur des inquiétudes, les nouvelles règles sur le secret professionnel des avocats. Le projet prévoit des exceptions au secret dans trois domaines : la fraude fiscale, la corruption et le terrorisme. Les avocats veulent le retrait de l'article 3 du texte, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti se contente d'un simple amendement pour supprimer un alinéa.  Invité de ce journal, Jérôme Gavaudan, président du Conseil national des barreaux. Le CNB représente les 70 000 avocats français. 

Écouter
3 min
Jérôme Gavaudan : "Le secret professionnel est fondamental dans la profession d'avocat"

François et Pénélope Fillon ont pris la parole aujourd'hui au deuxième jour de leur procès en appel à Paris. L'ancien Premier ministre avait été condamné en première instance à deux ans de prison ferme pour l'emploi présumé fictif de son épouse. Une accusation qu'il a une nouvelle fois balayée, tout en exprimant des regrets.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......