LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Graphique montrant l'évolution du prix de vente du gazole, du Sans plomb 95 et du Sans plomb 98 en France de janvier 2016 à octobre 2021

La flambée des cours du pétrole met le gouvernement sous pression

15 min

Le gouvernement envisage des "mesures de protection" face à l'envolée du prix des carburants. Le gazole a atteint la semaine dernière un niveau historique.

Graphique montrant l'évolution du prix de vente du gazole, du Sans plomb 95 et du Sans plomb 98 en France de janvier 2016 à octobre 2021
Graphique montrant l'évolution du prix de vente du gazole, du Sans plomb 95 et du Sans plomb 98 en France de janvier 2016 à octobre 2021 Crédits : VALENTINA BRESCHI, SOPHIE RAMIS, KENAN AUGEARD - AFP

Si la croissance économique accélère, le prix des carburants est à nouveau un sujet de préoccupation majeure pour des millions de Français. La semaine dernière, le litre de gazole a atteint un record historique, près de 1,54 euros en moyenne. C'est bien sûr la reprise de la demande mondiale de pétrole qui entraîne cette flambée des prix. A six mois de la présidentielle, le sujet est brûlant, car il peut réveiller une contestation populaire comparable au mouvement des gilets jaunes. Pour éviter un tel scénario, le gouvernement envisage d'intervenir. Selon son porte-parole Gabriel Attal, plusieurs pistes sont envisagées comme une aide spécifique aux ménages les plus modestes, ou bien une baisse des taxes. Mais pour l'instant, aucune décision n'a été prise.

Écouter
1 min
Le gouvernement face à la hausse des carburants : les explications de Julie Pacaud

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

18% des 400 000 agriculteurs français vivent sous le seuil de pauvreté, selon une enquête de l'INSEE publiée cette semaine. La loi "Egalim 2" est censée redonner de la valeur au travail agricole. Le texte doit être adopté demain après son passage au Sénat. Il remplace la loi "Egalim 1" issue des Etats généraux de l'alimentation qui n'avait donné aucun résultat probant. L'objectif du nouveau texte n'a pas changé : améliorer le revenu des agriculteurs.

En Norvège, un homme armé d'un arc a tué plusieurs personnes dans la soirée du 13 octobre à Kongsberg dans le sud-est du pays. Un premier bilan fait état de cinq morts et deux blessés. Un suspect a été arrêté, il semble avoir agi seul. On ignore pour le moment ses motivations, mais la police de Kongsberg n'exclut pas à ce stade la piste terroriste.

Les États-Unis veulent organiser la riposte mondiale face aux cyberattaques. Washington organise les 13 et 14 octobre 2021 un sommet virtuel qui réunit une trentaine de pays. La Russie, soupçonnée d'abriter une véritable armée de hackers, n'a pas été conviée. Au cœur de la cyberinquiétude américaine, le développement exponentiel des rançongiciels qui visent à rançonner des entreprises ou des institutions. Les hackers bloquent le système informatique de leur cible, puis réclament une rançon le plus souvent en cryptomonnaie pour le débloquer. Invité de ce journal, Pierre Gastineau, rédacteur en chef du site Intelligence Online. Pierre Gastineau est le coauteur de Conversations secrètes, le monde des espions, écrit avec Philippe Vasset. Une coédition Fayard et France Culture.

Écouter
5 min
Pierre Gastineau : "Plus besoin d'être un hacker forcené pour réussir des cyberattaques d'ampleur"
Un scientifique étudie une attaque au rançongiciel au Centre de cybersécurité de Darmstadt (Allemagne) le 4 décembre 2019
Un scientifique étudie une attaque au rançongiciel au Centre de cybersécurité de Darmstadt (Allemagne) le 4 décembre 2019 Crédits : FRANK RUMPENHORST / DPA - AFP

C'est le point faible de l'accord post-Brexit conclu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Londres veut renégocier le protocole irlandais qui prévoit des contrôles à la frontière entre l'Irlande du nord, territoire britannique, et la république d'Irlande, pays membre de l'UE.  Ce soir, Bruxelles propose d'alléger sous conditions ces contrôles.

Polémique autour de la romancière à succès Sally Rooney. L'écrivaine irlandaise ne veut pas que son troisième roman, "Beautiful World, where are you ?" soit traduit en hébreu. Elle a refusé l'offre d'une maison d'édition israélienne. Sally Rooney entend manifester son soutien à la cause palestinienne en participant au mouvement international de boycott d'Israël.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......