LE DIRECT

JOURNAL de Veronique Narboux

14 min

Ils n'en attendaient pas de miracle et, de fait, les syndicats de PSA sont ressortis de leur entrevue avec Arnaud MONTEBOURG avec l'assurance du soutien du ministre du redressement productif mais sans réelle visibilité sur leur avenir. Ils sont divisés sur la stratégie à tenir : considérer que la fermeture de l'usine d'Aulnay est inéluctable et se battre pour obtenir des mesures optimales de reclassement ou bien refuser cette fermeture. Mais les syndicats sont d'accord sur un point : ils attendent tous le 31 juillet, date à laquelle seront remises les conclusions du rapport Sartorius, du nom de l'expert mandaté par le gouvernement pour faire la lumière sur la santé financière du groupe PSA et dire si l'ampleur du plan social est justifiée ou non. Demain, Arnaud MONTEBOURG reçoit Philippe VARIN, le patron de PSA et le 25 juillet, il doit présenter son plan de soutien à la filière automobile.

Il s'est bien gardé de prononcer le mot tabou mais François HOLLANDE a lancé aujourd'hui le débat sur l'euthanasie, comme il s'y était engagé pendant sa campagne. Le président souhaite une évaluation de la loi LEONETTI qui a instauré, en 2005, un droit "au laisser mourir", en permettant d'arrêter un traitement ou de refuser l'acharnement thérapeutique. Le chef de l'Etat se demande si l'on peut "aller plus loin" dans des "cas exceptionnels". Il a confié une mission de reflexon sur le sujet au professeur Didier SICARD, le président d'honneur du comité national consultatif d'éthique. Jean-Luc ROMERO, le président de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité, y voit un "mauvais signal". Il juge le professeur SICARD "trop proche de la théologie morale catholique". Jean-Luc ROMERO réclame un referendum sur la question.

Aux Etats-Unis, l'agence américaine du médicament autorise le laboratoire GILEAD SCIENCES à commercialiser le TRUVADA comme traitement préventif du SIDA. C'est inédit dans l'approche de la maladie mais la nouvelle ne fait pas l'unanimité. Plusieurs associations de prévention, notamment Act Up Paris, restent très circonspectes quant à l'efficacité du traitement.Invité du journal de 22 heures : Joseph PERRIENS, du département VIH de l'organisation mondiale de la santé, à Genève.

"Après le temps de la révolution, il faut assurer le temps de la transition. Et la France doit être à vos côtés" : c'est François HOLLANDE qui s'adresse en ces termes à son homologue tunisien.Moncef MARZOUKI est en visite officielle à Paris, pour apaiser les relations entre les 2 pays. Les tunisiens n'ont pas oublié qu'au début du printemps arabe, Paris avait ouvertement soutenu le régime BEN ALI. Les relations se réchauffent donc et la France se dit prête à aider les tunisiens à récupérer les avoirs captés par le clan BEN ALI.

L'équipe
Avec la collaboration de
Journaliste

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......