LE DIRECT

La revue du web 08/03/11

5 min
À retrouver dans l'émission

Par Thomas CLUZEL

L'égalité des droits pour les femmes est une chance pour les hommes ... Stendhal le disait déjà … "L'admission des femmes à l'égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation." … Il est temps de le dire ou le redire parce qu'au bout du compte … écrit ce matin Paule Masson dans les colonnes de L'HUMANITE … c'est toute la société qui régresse.

Prenez par exemple l'un des évènements majeure de ce début de millénaire la crise financière ... Et bien Rafik Smati dans LE MONDE daté d'aujourd'hui pose la question suivante … La crise financière que nous avons connue aurait-elle eu lieu si ces mêmes traders avaient été des femmes ? … Réponse … probablement pas ... Alors d’abord il y a les chiffres ... Les femmes ne représentent par exemple que 17% des décideurs financiers de Grande Bretagne ... Plus impressionnant encore l'Islande … dont nous savons que l'État a récemment été en situation de faillite ne comptait qu'une seule femme banquière … laquelle a dut qui plus est quitter son poste en 2006 ... Et puis des chercheurs de l'université de Cambridge eux sont allés encore plus loin pour expliquer la désaffection des femmes pour les métiers de la finance … mais aussi les comportements irrationnels des hommes … Ils ont d'abord procédé à des prélèvements de salive sur des traders afin d'évaluer leurs taux de testostérone .... Or le constat est édifiant … Les taux se sont révélés anormalement élevés les jours où les prises de position étaient les plus risquées et les gains les plus importants ... Alors la testostérone augmente-t-elle avec la prise de risque ou en est-elle la cause ? … Il y a fort à parier que les deux s'autoalimentent ... Mais quoi qu'il en soit nous touchons sans doute ici du doigt le cœur de la crise du capitalisme ... L'environnement financier mondial est en effet en grande partie dominé par des hommes ... Or ces hommes qui ne peuvent désormais plus utiliser leur testostérone dans les conquêtes … dans la guerre ou dans la chasse vont trouver donc un exutoire dans ce nouveau terrain de jeu qu'est l'économie financière ... Cette prise de risque et le gain qu'elle peut générer sont une source d'exaltation et de jouissance extrême … jouissance qui est elle-même à l'origine d'une poussée supplémentaire de testostérone … et qui à son tour incite à engager de nouveaux risques … etc … etc.

Alors dans une société dominée aujourd'hui par la performance ... les individus doivent de plus en plus masquer leurs failles ... Et dans ce contexte écrit ce matin le sociologue Jean-Claude Kaufmann dans les colonnes de LIBERATION et bien nous avons besoin de ces petits univers caressants et protecteurs qui nous aident à surmonter l’adversité ... Hélas écrit-il ... ces merveilles chargées de souvenirs et d’amour comprenez les sacs à main pèsent sur l’épaule des femmes au sens propre comme au figuré ... Il y a encore un demi-siècle les femmes prenaient leurs sacs le dimanche pour la sortie de la messe ... Il contenait généralement un mouchoir et parfois un petit flacon d’eau de Cologne... Et puis progressivement on a vu le sac devenir un attribut plus marqué de la féminité ... et plus la femme s’est émancipée plus paradoxalement son sac a grossi ... Ce sont elles aujourd'hui qui transportent tous les «au cas où» pour leurs familles ... Elles endossent ainsi le rôle de «personne ressource» qui répond aux besoins de son groupe ... biberons, couches, mouchoirs, doudous, médicaments … Autrement-dit pendant que les hommes gardent les mains dans leurs poches et se moquent bien souvent d'ailleurs du fouillis de leurs épouses les femmes elles portent seules le poids de la famille ... Alors certes de plus en plus d’hommes ont un sac détourné comme une sacoche d’ordinateur ou un sac à dos mais leur intérieur est décevant et pauvre ... Il n’y a pas tout cet univers personnel relationnel et affectif ... et le sociologue de conclure … il y aura effectivement une égalité homme-femme dans la vie intime quand les hommes transporteront eux aussi les goûters des enfants et qu’ils auront des biscuits écrasés au fond de leurs besaces.

Alors vous l'aurez compris ce matin 8 mars 2011 chacun y va donc de son étude ou de sa tribune pour célébrer la femme ... Dès-hier d'ailleurs le site TELE LOISIR nous rassurait sur l'idée que toutes les chaînes allaient mettre aujourd’hui les petits plats dans les grands ... France 2 notamment ne se contente pas d'un seul programme et revoit toute sa grille … jugez plutôt … deux équipes de candidates dansMotus... Le clou de la journée sera l’émission en prime-time « Une journée sans les femmes » ... Une téléréalité où les hommes du village de Montrésor se passeront de leurs compagnes durant quelques jours et apprendront à se débrouiller seuls ... Enfin sur France 4 Taratata a eu l'idée pour célébrer cette journée figurez vous de faire donner de la voix aux chanteuses ... Peu de chance donc a priori d'y entendre Philippe Katerine ... Et pourtant la seule femme qui tient la vedette en ce 8 mars c'est bien Marine Le Pen ... Du coup petit cadeau ce matin ... Katerine est sur France Culture

BOB

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......